Grèce: L'Eurogroupe tombe d'accord sur un plan d'aide à 130 milliards d'euros

49 contributions
Publié le 21 février 2012.

ECONOMIE - Les détails sont en cours de finalisation...

L'accouchement a eu lieu dans la douleur. Mais dans la nuit de lundi à mardi, après plus de treize heures de tractations, les ministres des Finances de l'Union monétaire se sont entendus pour réduire le volume de dette grecque à environ 120,5% d'ici à 2020.

«L’accord de grande ampleur» doit permettre «de garantir l'avenir du pays dans la zone euro» a déclaré le patron de l’Eurogroupe Jean-Claude Juncker.

Deux volets pour un montant total de 237 milliards

Le plan comprend deux volets : d'une part une aide publique de 130 milliards d’euros, sous forme de prêts pour l'essentiel, jusque fin 2014. Elle vient compléter un premier programme de soutien en faveur du pays décidé en mai 2010 qui avait atteint déjà 110 milliards d'euros.

L'autre volet porte sur un effacement de la dette de la Grèce détenue par ses créanciers privés, banques et fonds d'investissement. Ils doivent accepter une perte de 53,5% au final, soit un effort accru par rapport à l'objectif initial qui était de 50%. Cela doit permettre de réduire la dette du pays d'un montant de 107 milliards d'euros, un record dans l'histoire économique mondiale.

Grâce à ce plan de soutien, la Grèce devrait être en mesure de faire face à une échéance de remboursement de 14,5 milliards d'euros qui tombe le 20 mars et ainsi d'éviter le défaut de paiement.

Sous conditions

Les premiers versements à Athènes restent toutefois conditionnés au succès de cette opération avec le secteur privé ainsi qu'à la mise en oeuvre par les autorités grecques de mesures concrètes contenus dans le nouveau programme.

La Grèce sera également surveillée de manière beaucoup plus étroite à l'avenir et des représentants de l'UE, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international seront basés à Athènes pour s'assurer de la bonne marche du plan.

Enfin, les Grecs ont accepté d'inscrire sous deux mois dans leur constitution une provision permettant de s'assurer que le paiement de la dette recevra un traitement prioritaire. Ces paiements seront également assurés par le placement de fonds sur un compte destiné à assurer les prochaines échéances du pays.

Le conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) examinera dans la deuxième semaine de mars ce nouveau plan d'aide à la Grèce, a annoncé la directrice générale du FMI Christine Lagarde.

Le FMI, qui participe au renflouement d'Athènes aux côtés de l'Union européenne, décidera à ce moment-là du montant de sa contribution au nouveau plan de 130 milliards d'euros.

Avec agences
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr