Une agence immobilière, à Paris.
Une agence immobilière, à Paris. - APESTEGUY/SIPA

Mathieu Bruckmüller

La Ville rose fait de la résistance. Toulouse est encore une fois en tête du classement des dix plus grandes villes de France où les particuliers peuvent dénicher le taux de crédit le moins cher.

Selon le courtier Meilleurtaux, il est de 3,75% sur 20 ans suivi dans un mouchoir de poche par Strasbourg avec 3,8%. La surprise du chef revient à Paris qui rentre dans le trio de tête avec un taux de 3,9% tout comme Montpellier. Conséquence directe, Lille en est éjecté pour la première fois et se retrouve à la cinquième place avec un taux en légère hausse (3,93% contre 3,85% en octobre).

Nantes (3,94%), Nice (3,95%), Bordeaux (4,05%), Marseille et Lyon (4,15%) complètent le tableau. Le mois dernier, une seule ville proposait des taux supérieurs à 4%. Elles sont trois cette fois-ci.

Une baisse du prix de l’immobilier

«En novembre, les écarts de taux se sont creusés, et ce en raison de la stratégie des banques qui varie fortement d'un établissement à l'autre en fonction de l'atteinte des objectifs commerciaux, mais aussi de la nécessité pour certains établissements de reconstituer leurs marges», analyse Hervé Hatt, directeur général de meilleurtaux.com.

Bonne nouvelle cependant pour les futurs acheteurs, la moitié de ces dix villes enregistre une baisse des prix de l’immobilier. A Strasbourg, pour 1.000 euros de mensualité sur 20 ans, il est désormais possible d’acquérir un bien de 70,1 m2. A Paris, il faudra se contenter d’un petit 21,2 m2 contre 40,4 m2 à Nice ou encore 62,7m2 à Toulouse.