L'état de la France difficilement compatible avec la notation triple A, selon une étude

21 contributions
Publié le 15 novembre 2011.

ÉCONOMIE - L'étude Euro Plus Monitor, qui évalue l'état de santé des membres de la zone euro en pleine crise de la dette, place Paris en 13e position sur 17 pays...

La situation économique de la France est difficilement compatible avec la notation triple A sur sa dette, estime une étude publiée ce mardi par un centre d'études qui classe le pays en queue d'un classement évaluant l'état de santé des membres de la zone euro en pleine crise de la dette.

«Il faudrait tirer la sonnette d'alarme pour la France», souligne ce rapport de la banque allemande Berenberg et du centre d'études européen The Lisbon Council, qui publie un baromètre intitulé Euro Plus Monitor. «Parmi les six pays bénéficiant d'un triple A au sein de la zone euro, la France a obtenu la plus mauvaise note selon l'étude» Euro Plus Monitor, qui place Paris en 13e position sur les 17 pays de la zone euro.

Des résultats «trop médiocres pour un pays qui veut rester en tête»

«Les résultats sont trop médiocres pour un pays qui veut rester en tête», indique l'étude avant une conférence qui doit se tenir mardi à Bruxelles en présence du président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy. Selon cette étude qui prend en compte notamment la croissance, la compétitivité et la soutenabilité de la dette, la santé générale de la France la place entre l'Espagne (12e) et l'Italie (14e), deux pays qui sont actuellement dans le viseur des marchés et des agences de notation, signe que la France est elle aussi menacée de l'avis de l'étude par une contagion de la crise de la dette.

Avec un triple A, la France devrait être plus proche de l'Allemagne, des Pays-Bas ou de la Finlande, les pays jugés vertueux au sein de l'Union monétaire, bénéficiant d'un triple A attribué par les agences de notation. Par conséquent, maintenir la France en tête des économies européennes demande des réformes importantes, qui devraient démarrer "dans l'idéal avant les élections présidentielles" du printemps prochain, note le rapport, qui prédit sinon un dérapage important de la France vis-à-vis de l'Allemagne.

Sur le marché de la dette, la France et l'Allemagne sont déjà traitées différemment: l'écart entre les deux pays s'est élevé lundi soir à 164,8 points, plus très loin du record de 170 points atteint la semaine dernière.

© 2011 AFP
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr