Quel est le vrai coût de l'austérité pour les ménages?

36 contributions
Publié le 24 octobre 2011.

ECONOMIE - Petit état des lieux pour les différents pays de la zone euro...

Au lendemain du vote d'une nouvelle cure d'austérité en Grèce, voici l'état des lieux du coût pour les ménages des différents programmes de rigueur annoncés dans nombre de pays de la zone euro depuis près de deux ans.

Ces plans se traduisent par des hausses d'impôts, des créations de taxes diverses -solidarité, revenus élevés, énergie, signes extérieurs de richesses etc- des suppressions de prestations sociales ou encore des baisses de salaires et des licenciements...

Objectif: assainir des finances publiques exsangues et parvenir à l'équilibre budgétaire d'ici 2015 pour les moins optimistes.

C'est en Grèce que la note est la plus salée pour les foyers, davantage même que dans les deux autres pays, l'Irlande et le Portugal, ayant obtenu comme elle l'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international.

Les chiffres ci-dessous sont susceptibles d'être révisés à la hausse du fait de la persistance de la crise de la dette.

-Grèce:

Ménages: 4.356.600

Revenu brut annuel moyen par foyer: 41.725 euros

Ce sont les Grecs qui vont payer le plus lourd tribut.

En 2010, Athènes a dû réaliser un premier plan d'économies de 12,2 milliards. Pour les ménages, cela a représenté une facture de 2.800 euros par foyer, soit 6,8% de son revenu brut.

Il faut ensuite ajouter 7.700 euros par ménage, soit 18,5% du revenu par foyer, dans le cadre du projet de loi pluri-annuel 2010-2015, visant à réaliser 33,6 milliards d'économies supplémentaires.

-Portugal:

Ménages: 3.942.200

Revenu brut annuel moyen par foyer: 32.407 euros Montant des économies: 10,35 milliards d'euros, d'après le budget 2012.

Par tête d'habitant, l'addition est d'environ 1.000 euros, dans un pays où le salaire minimum annuel est de 6.780 euros.

Par ménage, la facture est de 2.625 euros, soit 8,10% de son revenu.

En outre, le nombre de jours fériés a été réduit et la durée du travail augmentée de 30 minutes. Sans compter la suppression des 13e et 14e mois pour les fonctionnaires.

-Irlande:

Ménages: 1.665.800

Revenu brut annuel moyen par foyer: 57.519 euros

Montant des économies: 15 milliards d'euros d'ici 2014.

Six milliards d'euros (40% de ces économies), doivent être prélevés dès cette année, soit un effort d'environ 1.500 euros par tête d'habitant.

La note par ménage est de 3.600 euros, soit 6,25% de son revenu, auxquels il faudrait rajouter 2.160 euros l'année prochaine.

Le salaire minimum a aussi été réduit de 1 euro, passant de 8,65 euros à 7,65 euros/heure.

Mais contrairement aux pays en peine, la croissance est quelque peu repartie (+1% cette année contre -1% en 2010, selon la Banque centrale) même si de nouvelles mesures d'austérité ne sont pas à exclure.

-Espagne:

Ménages: 17.172.400

Revenu brut annuel moyen par foyer: 42.529 euros

Le montant des économies est de 50 milliards d'euros

La facture pour chaque foyer est de 2.911 euros, soit 6% de son revenu annuel.

-Italie:

Ménages: 24.257.900

Revenu brut annuel moyen par foyer: 42.616 euros

Montant total des économies: 102,2 milliards d'euros d'ici 2013.

La facture est de 4.107 euros par ménage sur trois ans, soit 1.369 euros par an, ce qui représente 3,21% du revenu par foyer.

-France:

Ménages: 27.415.400

Revenu brut annuel moyen par foyer: 48.604 euros

Montant des économies: 11 milliards en 2011 et 11 milliards en 2012

La note est de 401,23 euros par ménage par an, soit 0,82% du revenu par foyer.

-Allemagne:

Ménages: 39.615.900

Revenu brut annuel moyen par foyer: 42.600 euros

Montant des économies: 80 milliards d'euros d'ici 2014.

La facture est de 2.020 euros par ménage sur quatre ans, soit 505 euros par an. Ce qui fait 1,2% du revenu annuel des ménages.

Sources: Eurostat et projets de budget des différents pays pour 2012.

© 2011 AFP
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr