Une agence Pôle emploi.
Une agence Pôle emploi. - G. VARELA / 20 MINUTES

M.B.

C’est le genre de décision qui fait désordre. Le tribunal des prud’hommes de Compiègne (Oise) a condamné, la semaine passée, Pôle emploi à verser 23.000 euros d’indemnités de licenciement et de dommages et intérêts à Jenny, une de ses salariés qui a enchaîné les CDD pendant sept années de suite, révèle ce lundi Le Parisien

Le service public de l’emploi devra en outre requalifier son contrat de travail en CDI. Il a déjà été condamné à trois reprises pour des faits similaires. Une situation qui pourrait bien se reproduire. En effet, souligne le quotidien, Pôle emploi a de plus en plus recours aux contrats précaires. L’an dernier, il avait dans ses rangs 46.203 salariés en CDI, 3.921 CDD et 2.172 contrats aidés.