Taxe sodas: Coca Cola revient sur sa menace de suspendre ses investissements en France

ECONOMIE Le groupe a fait volte-face en l'espace d'une journée, jeudi...

T. S.

— 

Coca serait concerné par la taxe s'appliquant aux boissons avec sucre ajouté prévue par le plan de rigueur

Coca serait concerné par la taxe s'appliquant aux boissons avec sucre ajouté prévue par le plan de rigueur — J. NAEGELEN / REUTERS

La menace aura bien vite fait pschitt. Dans une interview donnée jeudi soir sur LCI, le président de Coca Cola Entreprise en Europe, Hubert Patricot, a annoncé que l'entreprise maintiendrait ses investissements en France, ainsi que les festivités prévues pour célébrer les 40 ans de l’usine le 19 septembre prochain.

Un véritable retournement de situation, puisque le groupe avait annoncé le matin même vouloir «réévaluer» l’investissement de 17 millions d’euros prévu sur le site des Pennes-Mirabeau, dans les Bouches-du-Rhône.  Le groupe évoquait «le contexte d’incertitude» régnant après le vote par les parlementaires d’une taxe sur les boissons avec sucres ajoutés, et entendait ainsi protester contre cette mesure prévue par le plan de rigueur.

Une «erreur de communication»

Le président pour l'Europe du groupe a simplement évoqué jeudi soir sur LCI d'une «erreur de communication» alors que des députés de la majorité accusaient le groupe de chantage. «Nous sommes une entreprise responsable, nous continuerons à investir en France», a-t-il également ajouté sur la chaîne d’information en continu

Cette taxe, déjà pratiquée selon l'Ania dans certains pays du nord de l'Europe, doit générer 120 millions d'euros de recettes supplémentaires pour la Sécurité sociale et entrera en vigueur le 1er janvier 2012, a indiqué Matignon.

Tristan Farabet, PDG de Coca Cola Entreprise, premier embouteilleur français, avait appelé le 25 juillet dernier le gouvernement à renoncer à cette taxe, assurant que cette mesure «frappe une industrie qui a fait le choix du “made in France” et qui contribue déjà très largement à l'économie française».

Mots-clés :

Aucun mot-clé.