Un restaurant Burger King à Washington aux Etats-Unis.
Un restaurant Burger King à Washington aux Etats-Unis. - TRIPPLAAR KRISTOFFER/SIPA

Mathieu Bruckmüller

Avis aux nostalgiques du whopper, Burger King est sur le point de revenir en France. 14 ans après avoir quitté l’hexagone, le groupe ferait son come-back début 2012, selon le site spécialisé snacking.fr. «Cela fait un an que le groupe prépare son retour en France. Burger King avait quitté le marché hexagonal en 1997, persuadé qu’aux côtés de McDonald’s et Quick, il n’y avait pas de place pour un troisième joueur. Mais le marché français a changé depuis. La restauration rapide est en pleine explosion», abonde Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil.

Quelle stratégie pour Burger King?

Si le groupe revient en France, ce n’est certainement pas pour faire de la figuration. Il est très peu probable qu’il opte pour la stratégie des petits pas en rachetant des points de vente les uns après les autres. «Burger King pourrait faire l’acquisition d’un réseau d’au moins 100 points de vente», suggère Bernard Boutboul. Deuxième acteur de la restauration rapide en France, derrière McDonald’s, Quick serait une cible de choix. Ce dernier dément être en vente. Mais il y a plus d’un an, des rumeurs laissaient entendre que son actionnaire, la Caisse des dépôts, envisageait, entre autres, la vente du groupe qui compte 370 restaurants en France.

Dans tous les cas, Burger King a l’embarras du choix. En effet, il pourrait également se tourner vers d’autres enseignes comme Pomme de Pain ou La Croissanterie.

Quelle serait le coût d’une telle acquisition?

«En moyenne dans le secteur, il faut verser près de 90% du chiffre d’affaires annuel de la structure sans compter le coût des travaux liés au changement d’enseigne», souligne Bernard Boutboul. A titre d’exemple, un éventuel rachat de Quick se chiffrerait a près d’un milliard d’euros. 

Qui pourrait diriger la filiale française?

Thierry Rousset semble l’homme de la situation. Ce dernier a quitté la direction de Subway France en juillet dernier. «Il a fait un travail formidable pour le développement de cette franchise», souligne  Bernard Boutboul. Aujourd’hui, il  est le responsable de Burger King pour l’Europe du sud.