Une infirmière installe une perfusion à une patiente avant une séance de  chimiothérapie, le 17 Janvier 2007 au centre hospitalier Oscar Lambret  de Lille.
Une infirmière installe une perfusion à une patiente avant une séance de chimiothérapie, le 17 Janvier 2007 au centre hospitalier Oscar Lambret de Lille. - AFP PHOTO/PHILIPPE HUGUEN

T. S.

Dès le 1er janvier prochain, des fonctionnaires seront évalués en fonction de leur mérite. Le décret instaurant une prime d’intéressement à la performance pour les agents de l’Etat a en effet été publié ce jeudi au Journal officiel.

Les syndicats de la fonction publique mécontents

Une partie des 2,5 millions de fonctionnaires français pourra donc espérer toucher une prime d’intéressement dès 2013. A condition toutefois que le ministère ou l’établissement public dans lequel ils travaillent ait décidé d’en mettre une en place d’ici là, par décret interne. Ce qui n’est pas assuré, loin de là.

Il faudra en effet définir «des objectifs, des indicateurs et des résultats à atteindre sur une période de douze mois consécutifs». Or ces objectifs chiffrés déplaisent beaucoup aux syndicats. Aucun montant n'est non plus mentionné par le décret, qui préconise simplement qu'ils devront être«significatifs et mobilisateurs». Or les sommes prévues vont plutôt de 150 à 500 euros seulement, comme le rappelle ce jeudi le quotidien Les Echos. Un coup de pouce insuffisant aux yeux des syndicats de la fonction publique. D’autant plus que les sommes versées ne viendront pas de rallonges budgétaires, mais d’ «économies liées aux baisses d’effectifs».