Airbus repousse deux des trois versions de son futur A350

S. C. avec Reuters

— 

Airbus a confirmé samedi des reports d'un an et demi à deux ans des premières livraisons de deux des trois versions de son futur long courrier, l'A350, destiné à concurrencer le Boeing 787 "Dreamliner", rapporte Reuters.

«Impact limité»

La mise en service de l'A350-1000, qui pourra transporter 350 passagers, est repoussée de 18 mois à la mi-2017 après consultation avec des compagnies clientes qui ont souhaité des améliorations, avec notamment un moteur plus puissant pour lequel le britannique Rolls-Royce a obtenu l'exclusivité. L'A350-800, la plus petite version de 270 passagers, n'arrivera pas sur le marché avant la mi-2016, soit deux ans plus tard que prévu, faute de clients d'ici-là. La mise en service de la version de loin la mieux vendue, l'A350-900 de 314 passagers, reste, elle, prévue pour la fin 2013.

«Cela aura un impact très limité pour les clients. Ils auront un meilleur avion et nous en tirerons une meilleure marge», a déclaré le directeur général délégué d'Airbus Fabrice Brégier à des journalistes, au sujet du report de l'A350-1000. «Le fait que nous puissions le repousser nous aidera à y insérer des ruptures technologiques supplémentaires (...) et concentrera nos ressources sur l'A350-900 et l'A320Neo pour les deux à trois ans à venir», a-t-il ajouté à l'issue d'une conférence de presse.

L'A320Neo est la version améliorée du monocouloir vedette d'Airbus, dont la mise en service a été avancée de six mois à octobre 2015, et qui permettra aux compagnies aériennes d'économiser 15% de carburant. Cet appareil, en concurrence avec le B737 de Boeing, devrait être la vedette du salon du Bourget qui s'ouvre lundi et représenter une grande partie des commandes record de près de 200 avions attendues de la part des compagnies malaisienne AirAsia et indienne IndiGo.

L’A400M reporté aussi

Airbus est décidément victime d’une série noire. L'A400M, qui doit parader lors du Salon du Bourget, a été victime d'un problème sur l'un de ses réacteurs quelques jours avant le salon. Il participera à la parade de la patrouille de France lundi mais n'effectuera ensuite aucune démonstration en vol. Un faux-pas pour sa première apparition au premier salon aéronautique mondial. Les spectateurs pourront le voir au sol, a précisé la direction d'Airbus.

«Ce n'est pas un problème de sécurité mais les tests en vol sont très exigeants en ce moment», a fait valoir le responsable de la division militaire d'Airbus, Domingo Urena-Raso. Airbus n'a pas fourni d'estimations du coât ou du délai engendrés par ce problème mais elle a assuré qu'il était en cours de résolution. La société n'a pas modifié son objectif d'une première livraison de l'appareil début 2013.

Mots-clés :