Mon patron s'invite dans ma garde-robe

12 contributions
Publié le 14 décembre 2010.

ENTREPRISES - La banque UBS impose des règles vestimentaires très strictes à ses employés...

«La réputation d’UBS constitue notre bien le plus précieux(…). Une apparence impeccable peut procurer une paix intérieure et un sentiment de sécurité. C’est en tenant compte du fait que la première impression constitue un facteur décisif que le Dresscode proposé aujourd’hui a été élaboré.» Voilà l’introduction du «Dresscode UBS», petit manuel que reçoivent une partie des employés de la banque suisse.
 
«Il n’y a rien de pire qu’un sourire crispé»
 
C’est le quotidien suisse Le Temps qui a révélé le croustillant contenu de ce document, encore «expérimental». En 44 pages, il apprend aux salariés comment choisir ses vêtements, comment les mettre, ou encore comment les entretenir. Chaque chapitre se présente sous la forme d’une «directive», et d’«astuces et conseils». Exemple, pour Mesdames: «Sans chaussures adaptées et de qualité, même le plus beau tailleur ne donne aucun style. Seules des chaussures adéquates complèteront avantageusement un Dresscode correctement respecté, confèreront style et élégance et contribueront positivement à l’impression générale», impose UBS. Avec les conseils suivants: «Changez une fois par jour de chaussures: avec des chaussures fraîches, vous vous sentirez mieux et améliorerez votre performance au travail.» Ou encore: «Ne portez jamais des chaussures trop petites pour vous: il n’y a rien de pire qu’un sourire crispé».
 
«Chaque petit poil qui pousse sur le corps a une fonction»
 
UBS s’invite même dans votre salle de bain. Dans la partie «Les autres poils du visage», le «Dresscode» rappelle à Messieurs que «chaque petit poil qui pousse sur le corps a une fonction», mais que «les poils du visage qui prolifèrent dérangent toutefois l’apparence générale et doivent être évités». Le chapitre suivant, «L’utilisation de parfum et de déodorant», est lui justifié ainsi: même si «notre odeur corporelle ne peut pas être modifiée», «nous pouvons faire en sorte qu’elle ne produise que des senteurs plaisantes». L’astuce? «En utilisant un déodorant efficace, vous conserverez, pendant plusieurs heures, la fraîcheur avec laquelle vous vous sentirez sûr de vous et plein de vitalité». Autre conseil pour l’odeur, et autre incursion dans vie privée, «évitez les plats à base d’ail et d’oignon durant la semaine».
 
Le journal Le Temps précise qu’«en Suisse, l’employeur est en droit de donner des instructions vestimentaires ou de recommander certains comportements, pour autant que cela relève d’un intérêt prépondérant pour les affaires», indique un avocat et ancien juriste auprès d’une banque. Et que l’entreprise doit contribuer aux frais d’entretien. «Pour l’instant, la banque affirme avoir payé aux employés concernés par la phase pilote de l’opération un forfait d’un montant qu’elle ne souhaite pas communiquer», précise le journal.
 
Et vous? Votre employeur vous impose-t-il un code vestimentaire? Qu’en pensez-vous? Dites-le nous dans vos commentaires ci-dessous...

Thibaut Schepman
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr