Les femmes devraient dans l'ensemble plus souffrir du chômage que les hommes en 2009 à cause de la crise économique mondiale, selon un rapport du Bureau international du travail (BIT) rendu public jeudi.
Les femmes devraient dans l'ensemble plus souffrir du chômage que les hommes en 2009 à cause de la crise économique mondiale, selon un rapport du Bureau international du travail (BIT) rendu public jeudi. - Denis Charlet AFP/Archives

avec AFP

Le nombre de demandeurs d'emploi a progressé en septembre en France métropolitaine de 4.600 à 2,697 millions pour les personnes sans activité, et en incluant celles ayant eu une activité réduite, de 28.300 à 3,999 millions, a annoncé mardi le ministère de l'Emploi.

La progression du nombre des demandeurs d'emploi à la recherche de tout type de contrat, n'ayant pas du tout travaillé dans le mois (catégorie A), était de 0,2% sur le mois de septembre et de 3,9% sur an.

En incluant les personnes ayant exercé une activité réduite, courte ou longue, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de faire des «actes positifs de recherche» a crû de +0,7% sur le mois, soit une hausse sur un an de +6,5%.

4,249 millions de demandeurs d'emploi, DOM compris

Si l'on y ajoute les demandeurs d'emploi en stage, en formation, ou en maladie et ceux en contrats aidés, 4,622 millions de personnes étaient inscrites à Pôle emploi fin septembre en France métropolitaine.

Avec les DOM, 4,249 millions de personnes sont demandeurs d'emploi (y compris avec activité réduite) en France à fin septembre.

Du côté des jeunes (moins de 25 ans), le nombre d'inscrits a en revanche reculé sur le mois de 1,1% pour ceux n'ayant eu aucune activité (444.400 personnes). Il a aussi décliné de 1,1% en incluant les jeunes ayant eu une activité réduite (630.000).

En août, le nombre d'inscrits au Pôle emploi avait cru de 0,6% pour la seule catégorie A, et de 0,2% pour celle incluant l'activité réduite, après une embellie en juillet.