La Haute Cour de Londres a commencé hier à examiner la plainte du groupe français Alstom contre Eurostar. Alstom réclame la suspension d'un appel d'offres aux termes duquel la compagnie ferroviaire a commandé dix trains à son rival allemand Siemens, pour 600 millions d'euros. Au cœur de l'argumentation d'Alstom, le fait que les trains ne seraient pas conformes aux normes de sécurité. Une plainte contestée par Eurostar, qui juge qu'Alstom tente seulement de retarder le contrat avec un concurrent, « sélectionné au terme d'un appel d'offres conduit dans le respect des procédures ». L'audience, à laquelle assistait le patron d'Eurostar, Nicolas Petrovic, devrait se terminer aujourd'hui.