Le prix des huîtres va grimper pour les fêtes de fin d'année

CONSOMMATION C'est la pénurie...

Céline Blampain

— 

S. POUZET / 20 MINUTES

Cette année, les huîtres pourraient se faire plus discrètes sur les tables de réveillon. La surmortalité des naissains qui décime les cheptels des ostréiculteurs depuis maintenant trois ans va faire grimper les prix. A l'occasion des Assises nationales de la conchyliculture, le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a déclaré que la résolution de cette la crise était la «première priorité» du gouvernement pour la filière conchylicole.

Le phénomène toujours inexpliqué de surmortalité des jeunes huîtres va se répercuter sur les prix. «On attend une baisse de 40 à 60% des volumes en vente sur les étals», a indiqué le Comité nationale de la conchyliculture. Les professionnels discutent avec les distributeurs pour limiter à 15% la hausse pour le consommateur.

«Situation de pénurie»

«C'est le dernier Noël où nous avons des huîtres, explique le président du Comité de survie de l'ostréiculture, Renan Henry. Nous sommes en situation de pénurie.» Pour endiguer le mal, les scientifiques comptent sur une nouvelle espèce d'huître stérile. Mais cette espèce résistante ne suscite pas beaucoup d'enthousiasme. «Elle a été créée en laboratoire, affirme Renan Henry, nous préférerions garder des espèces naturelles.» Selon les scientifiques, la surmortalité affectera les marchés au moins jusqu'en 2013.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.