Le site d'info Rue89 a pignon sur kiosque

MEDIA Le site Internet lance un mensuel...

Capucine cousin

— 

La presse traditionnelle connaîtrait-elle un retour en grâce ? Le site d'info Rue89 se décline en mensuel papier, dont le premier numéro sera en kiosque demain. Rue89 – Le mensuel, d'une centaine de pages, vendu 3,90 €, « reprendra une sélection d'articles du Web, et comportera 30 % d'articles originaux », précise à 20 Minutes Pierre Haski, président et cofondateur de Rue89.

Elargir la visibilité des papierset insérer davantage d'images

Concrètement, il comporte le même rubricage que sur le site Web (la politique, la société, Eco89, Rue 69…). Et, au menu de ce premier numéro, on retrouve « le passage au rayon X de l'économie d'un lieu public, les bonnes feuilles d'un livre d'un philosophe sur le football… », énumère Pierre Haski. Les quinze journalistes de Rue89 y contribuent, la partie technique (editing, réalisation, impression) étant externalisée à une société qui vient de monter Frédéric Allary, ancien directeur général de l'hebdomadaire culturel Les Inrockuptibles.


Mais pourquoi ces médias qui ont choisi de se lancer exclusivement sur Internet, se déclinent-ils en version papier ?

Bakchich.info s'est doté d'un hebdo, en kiosques le samedi, relancé en février dernier en même temps que le site satirique. Idem pour MediaPart, qui a lancé un trimestriel papier en début d'année, vendu 2 €. « Ce magazine nous permet d'élargir notre visibilité en kiosque. Et d'insérer des photos et des images, pour transformer l'identité d'un article », précise Pierre Haski.
Reste à voir si cette conversion du Web au papier sera rentable. « Ces sites d'infos ont été montés par des journalistes issus de la presse écrite : ce retour aux sources est logique, décrypte Jean-Clément Texier, expert médias. D'autant que les producteurs de contenus doivent rentabiliser leurs articles sur plusieurs canaux. Mais ils devront se faire leur place en kiosque, où il y a plus d'encombrement que sur le Web. »

Mots-clés :

Aucun mot-clé.