Delphine Halgand

Crise de l'immobilier, "credit crunch"... D'accord, mais au fait, avec mes revenus actuels, quelle est exactement la somme que je peux emprunter aujourd'hui? Le site comparateur de crédits et d'assurances, Empruntis.com, répond à la question. Il a calculé quel crédit immobilier sur 25 ans à 5,55%, on pouvait obtenir, en octobre 2008, en fonction de son salaire net et de son apport personnel. Par exemple, pour acquérir un bien de 250.000 euros, il faut gagner au minimum 3.700 euros net par mois, et avoir, en plus, un apport de 20%. Les conditions ne sont pas réjouissantes.

"Vent de panique"

"Déjà depuis janvier 2007, la hausse des taux d'intérêt a fait sortir 20% de la population des ménages finançables. Il y a deux mois, les critères d'octroi de prêts se sont durcis. Nous avons senti le vent de panique générale, avec la faillite de Lehman Brothers", estime Maël Resch, porte-parole d'Empruntis. "L'apport minimum est aujourd'hui de 10 à 20%. Les crédits sur 30 ans ont tendance à disparaître. Un crédit sur 20 ans est jugé le plus raisonnable", explique-t-elle. Mais les crédits se font de moins en moins nombreux. L'Observatoire du Financement des marchés résidentiels (Crédit Logement/Institut CSA) a observé une baisse de 16,4% en volume de la production de crédits aux particuliers sur les 9 premiers mois 2008.

De l'espoir pour les diplômés d'HEC

Mais, est-il encore possible d'emprunter avec moins de 10% d'apport? Pour Maël Resch, non. Du moins en général pour les résidences principales. Il faut au minimum pouvoir payer les frais de notaires. "Mais il y a quelques exceptions, reconnaît la porte-parole d'Empruntis, les banquiers sont plus tolérants avec des dossiers de jeunes qui n'ont pas d'apport, mais qui sont diplômés de grandes écoles ou qui sont de jeunes médecins. Ce sont des cadres à potentiel dont le revenu va progresser."