Les intérêts de la dette coûtent chers

— 

Après la présentation du budget 2010 et des 115 milliards d'euros de déficit public prévus l'année prochaine, le ministre du Budget a fait une nouvelle annonce de taille ce vendredi.

Les intérêts liés à la dette publique de la France devraient augmenter de 4 milliards d'euros par an dans les années qui viennent.

En 2009, "la charge de la dette n'augmente pas beaucoup. On a plutôt de bonnes surprises car il n'y a pas beaucoup d'inflation et que les taux d'intérêt sont très bas", a souligné le ministre sur France Inter.

L'année prochaine, "les taux d'intérêts bougeront. Il y aura un peu plus d'inflation". C'est pourquoi, "dans les années qui viennent la charge de la dette progressera de 4 milliards d'euros par an", soit environ 10% des 42,4 milliards d'euros d'intérêts prévus pour la France en 2010.

La dette publique de la France (Etat, comptes sociaux et collectivités locales) a atteint le montant record de 1.428 milliards d'euros fin juin, soit 61,1 milliards de plus en trois mois.

Elle atteindra 84% du PIB en 2010 après 77,1% cette année, puis continuera de progresser pour s'établir à 91% en 2013, selon le projet de budget présenté mercredi par le gouvernement.

Elle est toutefois aujourd'hui "inférieure en moyenne à la dette des pays de l'OCDE (100% du PIB), de l'Union européenne et à la dette allemande", a souligné M. Woerth.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.