Malgré la crise le e-commerce poursuit son ascension

CONSO 24,4 millions de Français ont acheté en ligne...

Delphine Bancaud

— 

Une femme d'une trentaine d'années, licenciée pour avoir envoyé 156 mails personnels en deux mois depuis son lieu de travail, a été déboutée vendredi par le conseil des prud'hommes d'Angers saisi pour "atteinte à la vie privée", a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Une femme d'une trentaine d'années, licenciée pour avoir envoyé 156 mails personnels en deux mois depuis son lieu de travail, a été déboutée vendredi par le conseil des prud'hommes d'Angers saisi pour "atteinte à la vie privée", a-t-on appris samedi de source judiciaire. — Mychele Daniau AFP/Archives

Enfin un secteur qui n’a pas sombré avec la crise. Le bilan 2009 du e-commerce rendu public mardi matin par la Fevad (fédération du e-commerce et de la vente à distance) montre que l’activité dans ce secteur a continué à croître en 2009, mais de façon moins rapide que les années précédentes.
 
Les Français sont de plus en plus nombreux à aller faire leurs courses sur le net: 24,4 millions soit 2 millions de plus qu’en 2008. «Un cyber-acheteur effectue 11 achats en moyenne par an et dépense autour de 1.000 euros sur le net» précise François Monboisse, président de la Fevad.
 
Confiance
 
Au total, les Français ont dépensé 25 milliards d’euros l’an dernier soit une hausse de 26% par rapport à 2008.
 
Un succès qu’explique François Monboisse par plusieurs raisons: «Les consommateurs plébiscitent le e-commerce car il leur permet de trouver des produits moins chers, d’avoir accès au marché de l’occasion et parce qu’ils ont plus de choix que dans les boutiques traditionnelles. Autre phénomène récent: leur conscience écologique les incite à moins utiliser leur voiture pour faire leurs achats».

31 milliards en 2010
 
Par ailleurs, la confiance des Français à l’égard de l’achat en ligne a encore progressé de 2% en un an. Ces changements de comportements génèrent également de nouvelles vocations car le nombre de créations de sites marchands augmente encore de 35% cette année par rapport à 2008.
 
Reste à savoir si le secteur va encore progresser dans les prochaines années. «Nous prévoyons 31 milliards de ventes sur Internet en 2010 et 46 milliards en 2012» annonce confiant François Monboisse. Des projections qui ne permettront pourtant pas à la France de rattraper son retard par rapport à certains de ces voisins, tels que la Grande Bretagne.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.