Pôle emploi: Le directeur souhaite la mise en place d'une «prestation de savoir être»

EMPLOI Jean Bassères s’est également dit « un peu malheureux » de l’image négative de Pôle emploi…

20 Minutes avec agences

— 

Le directeur de Pôle emploi souhaite la mise en place d'une prestation de « savoir être » pour les candidats.

Le directeur de Pôle emploi souhaite la mise en place d'une prestation de « savoir être » pour les candidats. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Serait-ce la solution miracle pour résoudre le chômage en France ? Le directeur général de Pôle emploi, Jean Bassères, s’est dit favorable à la mise en place d’une « prestation de savoir être » à destination des demandeurs d’emploi, mardi lors d’une audition au Sénat en vue du renouvellement de son mandat

« Je suis frappé de voir que beaucoup d’employeurs, quand on leur demande leurs difficultés de recrutement, évoquent les comportements, il faut qu’on travaille cela », a-t-il dit. Aujourd’hui, beaucoup d’emplois sont dans les services et dans les services ce qui compte c’est le savoir être ».

« Malheureux de l’image négative »

Jean Bassères a également expliqué en préambule à la commission des Affaires sociales du Sénat qu’il était « toujours un peu malheureux de l’image négative », réservée à Pôle emploi.

« Je suis conscient des efforts qu’il nous faut accomplir (…) et d’être plus en capacité d’expliquer ce qu’on fait, a-t-il dit. C’est pour cela que l’on souhaite notamment que les élus du peuple puissent venir le plus souvent possible en agence ».

>> A lire aussi : Le retour à l'emploi des chômeurs s'améliore depuis 2015

Avis favorable pour Jean Bassères

L’Elysée avait indiqué le 25 novembre qu’il comptait reconduire Jean Bassères à la tête de Pôle emploi pour un troisième mandat d’une durée de trois ans. Nommé pour la première fois en 2011 par Nicolas Sarkozy, il a par ailleurs reçu ce mercredi un avis favorable du Parlement après son passage devant l’Assemblée nationale.

Devant les députés, il a notamment évoqué l’aide au permis de conduire parfois accordée par Pôle emploi, disant réfléchir « à une refonte du dispositif » de manière plus globale. « Le permis de conduire peut être un élément de ce dispositif mais très souvent, je vois qu’on finance un permis de conduire sans avoir réalisé une analyse précise du besoin de la personne », a-t-il dit, promettant « un nouveau dispositif pour les prochaines semaines ».

>> A lire aussi : Contrôle des chômeurs: Peu de sanctions et une «remobilisation», selon Pôle emploi