Airbus enregistre une gigantesque et mirobolante commande de 430 avions pour quelque 42 milliards d'euros

RECORD Airbus annonce la vente de 430 avions d’un coup à une société d’investissement américaine. Un contrat record estimé à près de 50 milliards de dollars…

H.M. avec AFP

— 

Un Airbus A320neo sur le tarmac de l’aéroport de Blagnac, près de Toulouse.

Un Airbus A320neo sur le tarmac de l’aéroport de Blagnac, près de Toulouse. — F. Lancelot / Airbus S.A.S

Le contrat du siècle pour Airbus. L'avionneur européen vient d'annoncer depuis le salon aéronautique de Dubaï une gigantesque commande de 430 avions à quelque 49,5 milliards de dollars (près de 42 milliards d’euros). Elle porte sur des moyen-courriers de la famille A320-A321 destinés à la société d’investissement américaine Indigo Partners. Cette dernière loue des avions aux compagnies aériennes à bas coût. Elle a jeté son dévolu sur des A320neo, la version remotorisée et moins gourmande en carburant du best-seller d’Airbus.

Prendre le large par rapport à Boeing

A terme, les avions commandés par Indigo Partners sont destinés à la compagnie américaine Frontier Airlines, la compagnie chilienne JetSMART, la compagnie mexicaine Volaris et la compagnie hongroise Wizz Air.

Soulagement à Toulouse

Cette commande double a elle seule le nombre de ventes réalisées par l’avionneur depuis le début de l’année, au nombre de 288 avant le salon de Dubaï qui avait plutôt mal commencé. Elle lui permet de repasser symboliquement devant son rival américain Boeing.

Sur les chaînes d’assemblage ou dans les bureaux de l’avionneur à Toulouse, la nouvelle a été accueillie avec entrain mais aussi avec surprise. Car même si les salons internationaux sont toujours propices aux bonnes nouvelles, personne en dehors des initiés n’attendait des chiffres aussi spectaculaires.

« On était en pleine sinistrose et l’annonce nous a fait l’effet d’un grand bol d’air frais. Le sentiment qui domine, c’est le soulagement », confie Jean-Marc Escourrou, le secrétaire du syndicat Force ouvrière (majoritaire).
« C’est une excellente nouvelle pour le personnel qui travaille sur le programme A320 mais aussi pour l’ensemble du groupe et de ses sous-traitants petits et gros », réagit Françoise Vallin, du syndicat de cadres CFE-CGC.

Difficile de soupeser une telle commande en termes d’emplois. Mais il va falloir, forcément augmenter les cadences pour l’honorer. Airbus « sort » déjà 57 exemplaires d’A320 par mois, essentiellement sur ses chaînes d’Hambourg et Toulouse. La cadence pourrait prochainement passer à 70.

>> A lire aussi : A380: Dix ans après son premier vol commercial, pourquoi a-t-il toujours autant de mal à se vendre?

Ce contrat historique pourrait aussi être le dernier coup d’éclat de John Leahy, le célèbre directeur commercial d’Airbus, sur le départ. Il a vendu plus de 15.000 avions.