Frais d’itinérance, lutte anticorruption, carte BTP… Ce qui va changer au mois de juin

PRATIQUE De nombreuses nouveautés entrent en vigueur à partir du 1er juin…

C.P.

— 

Homme allongé dans un parc lisant ses textos sur son téléphone mobile.

Homme allongé dans un parc lisant ses textos sur son téléphone mobile. — Gile Michel/SIPA

Pas de hausse du tarif réglementé du gaz prévue ce mois de juin ! En revanche, pas mal de changements à prévoir. 20 Minutes fait le point sur les nouveautés qui vous attendent ce mois-ci.

Enfin la fin des frais d’itinérance pour la téléphonie mobile 

On l’annonçait depuis des années, la fin du « roaming » (la surtaxation des appels passés dans les pays de l’UE) entrera enfin en vigueur le 15 juin : à partir de cette date, les frais d’itinérance seront abolis dans l’Union européenne.

>> A lire aussi : Abolition des frais d'itinérance. C'est la fin des appels surtaxés en Europe

Un plan anticorruption obligatoire dans les grandes entreprises

C’était l’une des mesures importantes dela loi Sapin 2 adoptée en novembre 2016 : à compter du 1er juin, les entreprises de plus de 500 salariés ou ayant un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros vont devoir mettre en œuvre un plan de prévention et de détection des faits de corruption et de trafic d’influence,

Parmi les huit mesures que doivent prendre les entreprises figurent la réalisation d’une cartographie des risques corruptifs, l’adoption d’un code de conduite, la mise en œuvre d’une procédure d’évaluation des clients et fournisseurs de premier rang, le déploiement d’un dispositif d’alerte interne destiné à permettre le recueil des signalements interne ou encore la formation des salariés les plus exposés.

>> A lire aussi : Loi Sapin 2. Le plan de lutte contre la corruption imaginé par le gouvernement est-il à la hauteur?

Le dispositif FreeStyle Libre remboursé aux diabétiques

Une nouveauté qui devrait faciliter la vie de milliers de patients diabétiques : à compter du 1er juin, le dispositif d’autosurveillance médicale FreeStyle Libre (Abbot) sera remboursé par la Sécurité sociale. « Il s’agit d’un capteur d’une durée de vie de 14 jours sans calibration, permettant de mesurer le taux de glucose en continu par un système flash, évitant ainsi la piqûre pluri-quotidienne au bout des doigts »,  précise la Fédération française des diabétiques (FFD) sur son site Internet.

Disponible sur Internet depuis plus d’un an et demi au prix de 124 euros par mois, le FreeStyle Libre sera désormais vendu dans les pharmacies mais son remboursement sera réservé aux patients diabétiques insulinotraités, sous multi-injections ou pompe et qui ont reçu une prescription de la part d’un diabétologue, précise Santé Magazine.

>> A lire aussi : Diabète. 1,5 million de décès chaque année dans le monde

Une meilleure information sur le bilan écologique des transports

Nouvelles exigences en vue pour les prestataires de transports de marchandises et de personnes. A partir du 1er juin, les loueurs de voitures, agences de voyages, taxis, VTC, sociétés de déménagement, sociétés de transport de marchandises vont devoir fournir des informations plus complètes sur les gaz polluants émis lors de leurs trajets : ils ne devront plus seulement indiquer les émissions des CO2 (comme le leur demande la loi depuis 2013), mais l’ensemble des « gaz à effet de serre » (dioxyde de carbone CO2) ; le méthane (CH4) ; le protoxyde d’azote (N2O) ; les hydrofluorocarbones (HFC) ; les hydrocarbures perfluorés (PFC) ; l’hexafluorure de soufre (SF6). Cet affichage se limitera aux seuls trajets nationaux.

La carte BTP étendue à trois nouvelles régions

Lancée fin mars, la nouvelle carte d’identification professionnelle du bâtiment et des travaux publics (BTP) instaurée par le gouvernement pour lutter contre le travail illégal et la fraude au détachement, poursuit son déploiement : d’ores et déjà, en vigueur en Nouvelle-Aquitaine, dans le Centre-Val de Loire ou en Occitanie, elle va être étendue à compter du 1er juin aux régions Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte-d’Azur ainsi qu’à la Corse.