Uber a perdu 2,8 milliards de dollars en 2016, malgré une activité en hausse

HIGH-TECH Le nombre de courses réalisées par la société américaine de location de voitures avec chauffeurs a plus que doublé…

20 Minutes avec AFP

— 

Un panneau Uber à l'aéroport La Guardia à New York.

Un panneau Uber à l'aéroport La Guardia à New York. — Seth Wenig/AP/SIPA

Un nombre de courses multiplié par deux d’un côté, mais une perte de 2,8 milliards de dollars (2,6 milliards d’euros) de l’autre. Uber, mise à mal ces derniers mois par une série de scandales embarrassants, a dévoilé vendredi ses résultats financiers pour 2016.

>> A lire aussi : La justice italienne met un terme aux activités d'Uber

La société américaine de location de voitures avec chauffeurs a confirmé à l’Agence France Presse des chiffres précédemment dévoilés par l’agence Bloomberg News, qui font état d’un chiffre d’affaires de 6,5 milliards de dollars (6,1 milliards d’euros). Uber, qui n’est pas coté en Bourse, n’est pas tenu de publier régulièrement ses comptes.

De nombreux « changements que nous savons nécessaires »

Le groupe de San Francisco a indiqué que le nombre de ses courses avait toutefois plus que doublé l’an dernier à un total de 20 milliards de dollars, sans compter la Chine où Uber a vendu ses opérations.

>> A lire aussi : L'Uber mauvaise réputation de Travis Kalanick

« Nous sommes heureux d’avoir une activité saine et en expansion ce qui nous donne la marge de manœuvre requise pour réaliser les changements que nous savons nécessaires en matière de direction et de gouvernance et en ce qui concerne notre culture, notre organisation et nos relations avec nos chauffeurs », a affirmé la responsable des activités d’Uber en Amérique du nord.

La valorisation de l’entreprise, secouée ces derniers mois par plusieurs affaires allant du harcèlement sexuel à la démission de plusieurs de ses hauts dirigeants, est d’environ 70 milliards de dollars. Uber cherche actuellement à embaucher un numéro deux pour épauler son PDG, Travis Kalanick.