Burger King: Quand une publicité active les assistants Google Home aux Etats-Unis

CONSOMMATION Google n'a pas apprécié ce détournement de son système d'assistant vocal et a neutralisé son activation par le spot ventant le fameux Whopper...

20 Minutes avec agence

— 

Un Burger King New Yorkais s'est déguisé en McDonald's pour Halloween

Un Burger King New Yorkais s'est déguisé en McDonald's pour Halloween — ALLILI MOURAD/SIPA

Une publicité pour Burger King diffusée aux Etats-Unis depuis ce jeudi a pour particularité d’activer la fonction d’assistant vocal équipant les téléphones portables sous Android ou les systèmes Google Home placés à proximité des postes de télévision.

« OK, Google, qu’est-ce que le Whopper »

Le spot met en scène un employé de la chaîne de fast-food qui explique que les 15 secondes du clip ne sont pas suffisantes pour décrire tous les ingrédients qui composent le Whopper, sandwich-phare de la marque. « Mais j’ai une idée ! OK, Google, qu’est-ce que le Whopper », dit l’acteur à la fin de la publicité.

Le but est de déclencher tous les assistants vocaux qui ont pu capter le son de la télévision, et c’est bien ce qui s’est passé dans les foyers de nombreux Américains. Ces derniers ont alors pu entendre la voix synthétique de leurs appareils réciter la page Wikipedia consacrée au célèbre hamburger, dont Burger King avait pris soin de modifier le contenu pour le rendre plus promotionnel.

Un « composé de viande de rat et de rognures d’ongles de pied »

La tactique commerciale choisie par le restaurant n’a pas plu à Google qui, mécontent de voir ses systèmes détournés par un tiers, a neutralisé l’activation vocale de ses appareils par la publicité de Burger King. Cette promotion d’un nouveau genre a en revanche fait la joie des internautes qui ont profité de l’occasion pour, à leur tour, modifier la page Wikipedia dédiée au Whopper afin d’entendre les assistants Google réciter les pires informations sur le sandwich.

>> A lire aussi : Super Bowl: Quand une publicité active les assistants Google Home dans les foyers américains

Comme l’indique Le Monde, le hamburger a notamment été décrit comme « cancérigène », « moins bon que le Big Mac » ou encore « composé de viande de rat et de rognures d’ongles de pied » avant que les responsables de Wikipedia ne rendent l’accès à la page impossible aux utilisateurs non-enregistrés.