VIDEO. Poussettes, hippocampes... Les saisies les plus marquantes de la douane en 2016

RIEN A DÉCLARER Les douaniers ont réalisé plusieurs opérations d'envergue l'année dernière...

Nicolas Raffin

— 

Fresnes-les-Monyauban, le 15 février 2017. Un important contrôle de la douane a eu lieu au péage sur l'autoroute A1 dans le sens Belgique vers Paris dans le cadre du plan de renforcement des actions de la douane dans la lutte contre le terrorisme.

Fresnes-les-Monyauban, le 15 février 2017. Un important contrôle de la douane a eu lieu au péage sur l'autoroute A1 dans le sens Belgique vers Paris dans le cadre du plan de renforcement des actions de la douane dans la lutte contre le terrorisme. — M.Libert/20 Minutes

« Les résultats sont bons dans tous les secteurs ». Ce jeudi matin à Bercy, Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du budget, n’a pas manqué de vanter les réussites du service des Douanes, au moment de dresser le bilan de l’année 2016. Les saisies records de contrefaçons (9,2 millions d’articles), ou d’avoirs criminels (149,5 millions d’euros) ont en effet de quoi satisfaire l’exécutif.

A côté des découvertes classiques (drogues, médicaments, vêtements), les 16.700 agents des Douanes font parfois face à des situations plus inattendues. 20 Minutes vous propose de revenir sur les opérations les plus marquantes réalisées en 2016.

Janvier 2016 : 10 tonnes de cigarettes interceptées à Dunkerque. Près de 50.000 cartouches de cigarettes sont découvertes à bord d’un poids lourd circulant sur l’autoroute A16. Le chauffeur, qui prétendait transporter de l’immobilier de bureau, sera condamné à un an de prison ferme et 3 millions d’euros d’amende.

Mai 2016 : 350kg d’ivoire saisis en quelques jours. Suite à un contrôle routier réalisé en 2015 où plusieurs défenses d’éléphants avaient été découvertes, les douaniers remontent jusqu’à un revendeur franco-vietnamien, installés en région parisienne. Il dissimulait 212 kilos de défenses sous des palettes.

Quelques jours plus tard, un homme est arrêté à Roissy avec 142 kg d’ivoire répartis dans six valises. « Les trafiquants avaient mis l’ivoire dans les valises et coulé de la mousse autour des défenses pour les protéger pendant le voyage », explique à l’époque Gilles Beltran, l’un des responsables des douanes à Roissy.

Juin 2016 : Opération franco-espagnole en Méditerranée. Plusieurs opérations des douanes des deux pays permettent de saisir 5,4 tonnes de cannabis pour une valeur marchande estimée à 32,6 millions d’euros. Les forces de l’ordre interceptent notamment deux « go-fast », ces bateaux ultrarapides qui traversent la Méditerranée à toute vitesse avec leur cargaison.

Août 2016 : Saisie de 2.000 hippocampes et record pour les méthamphétamines. Eté chargé pour les douaniers contrôlant les colis postaux à Chilly-Mazarin (Essonne) qui tombent sur 2.000 hippocampes « morts et déshydratés ». Les « chevaux de mer » sont prisés de la médecine traditionelle chinoise et deviennent même parfois des souvenirs pour touristes.

Le même mois, 51,5 kg de méthamphétamines sont découverts à Roissy. Cette drogue de synthèse était dissimulée… dans des paquets de céréales. C’est la plus importante saisie jamais réalisée en France pour ce type de produit.

Les douanes de Roissy ont saisi 51 kg de méthamphétamines en provenance du Cameroun et dissimulées dans des paquets de céréales.
Les douanes de Roissy ont saisi 51 kg de méthamphétamines en provenance du Cameroun et dissimulées dans des paquets de céréales. - Douanes et droits indirects

Septembre 2016 : Des frises archéologiques découvertes. La saisie opérée montre l’ampleur des destructions dans la zone syrienne. Deux bas-reliefs, provenant vraisemblablement d’un pillage archéologique sont interceptés à Roissy. La revente de ces oeuvres d’art servirait à financer les organisations terroristes.

Deux bas reliefs en provenance de Syrie ont été saisis par les douanes françaises.
Deux bas reliefs en provenance de Syrie ont été saisis par les douanes françaises. - Douane française - Patrice Pontié

Octobre 2016 : 122 poussettes contrefaites interceptées. En provenance de Chine, ces poussettes « Yoya » imitent le modèle « Yoyo » de la marque française Babyzen. Ces engins présentent un risque d’étranglement et de cassure en cas d’utilisation sur un terrain accidenté. Elles sont vendues 200 euros contre 390 euros pour le modèle original.