Illustration d'un billet de 500 euros.
Illustration d'un billet de 500 euros. - JAUBERT/SIPA

ARGENT La plus grosse coupure de l’euro serait très utilisée par les délinquants et les terroristes...

L’euro pourrait bientôt perdre sa plus grosse coupure. La Banque centrale européenne (BCE) « réfléchit activement » à la suppression du billet de 500 euros et prendra « une décision prochainement », déclare Benoît Cœuré, membre du directoire de la BCE, dans un entretien accordé au Parisien-Aujourd’hui en France, qui consacre sa Une au sujet.

Il faut dire que tout le monde est ligué contre cette coupure, des policiers aux douaniers, en passant par les magistrats et les hommes politiques. En Europe, plusieurs nations réclament sa disparition, à l’exception notable de l’Allemagne, où le billet de 500 euros est très utilisé et où les citoyens considèrent, plus généralement, que le paiement en espèces est un élément de liberté individuelle.

Les services secrets britanniques l’appellent « Ben Laden »

Ailleurs, le billet de 500 euros est surtout vu comme la coupure préférée des gangsters des rues, des criminels en cols blancs et des terroristes. « Au Royaume-Uni, les services secrets de sa Majesté l’ont carrément rebaptisé "Ben Laden" », nous apprend Le Parisien-Aujourd’hui en France.

>>A lire aussi: Ils veulent payer avec un billet de 500 euros et finissent en garde à vue

Si la coupure mauve est couramment utilisée dans les milieux criminels « en raison de sa valeur faciale élevée et de son encombrement minimum », les Français, eux, ne l’ont quasiment jamais vu. Et pour cause, en France, « le billet violet n’est pas proposé dans les distributeurs automatiques », rappelle le quotidien. Reste que le billet de 500 euros représente tout de même un tiers des euros – soit 307 milliards – en circulation à travers le monde.

Mots-clés :