Philippe Arraou, président de l’Ordre des experts-comptables
Philippe Arraou, président de l’Ordre des experts-comptables - D.R.

INTERVIEW Philippe Arraou, président de l’Ordre des experts-comptables, présente Business Story, un nouveau service pour les créateurs d’entreprise...

Un nouveau service pour les créateurs d’entreprise, entièrement gratuit. A l’occasion de l’ouverture ce mercredi à Paris du Salon des entrepreneurs, l’Ordre des experts-comptables lance une plateforme virtuelle appelée Business Story. Philippe Arraou, président de l’Ordre, détaille cette nouvelle offre aux lecteurs de 20 Minutes.

Vous lancez ce mercredi une nouvelle plateforme. De quoi s’agit-il ?

Business Story est un site Internet, accessible à l’adresse www.business-story.biz, qui permet à toute personne souhaitant créer une entreprise d’entrer en contact avec l’un des experts-comptables de son département. Elle pourra le rencontrer à trois reprises, lors de rendez-vous entièrement gratuits. Notre objectif est d’aider les porteurs de projet à faire aboutir leurs idées, en mettant à leur disposition le savoir-faire de notre profession.

A quelle étape un porteur de projet a-t-il le plus intérêt à solliciter ce service ?

Dès le départ. Si une personne a une idée de business mais ne sait pas trop comment s’y prendre, nous pouvons l’aider à clarifier les choses. L’atout des experts-comptables est justement leur vision d’ensemble. Nous pouvons accompagner le porteur de projet dans la rédaction de son business plan, dans le choix d’un statut juridique ou encore dans la recherche de financements. En le rencontrant, nous allons également apprendre à mieux le connaître et à découvrir son univers familial et professionnel. Tous ces éléments comptent dans le succès d’une création d’entreprise.

Combien d’experts-comptables participent-ils à ce projet ?

Nous avons lancé un appel au volontariat il y a à peine une semaine et plus de 2.000 cabinets se sont déjà portés candidats. Business Story est lancé officiellement ce jour, il va gagner en notoriété et je ne doute pas que d’ici peu, plus de la moitié des professionnels seront engagés dans cette démarche. Je rappelle que nous avons en France 13.000 cabinets d’expertise-comptable dans lesquels travaillent 20.000 experts-comptables.

Pourquoi lancez-vous cette plateforme maintenant ?

Parce que le gouvernement cherche à relancer l’activité économique et nous avons voulu faire écho à cette action. Pour nous, ce n’est toutefois pas une nouveauté : les experts-comptables ont toujours accompagné gratuitement les porteurs de projet mais de manière informelle. Avec Business Story, nous donnons un cadre permettant à ce service d’être clairement identifiable. Et nous y avons bien sûr un intérêt : si les trois rendez-vous offerts sont sans engagement, les liens de confiance créés lors de ces rencontres ont toutes les chances de perdurer par la suite, lorsque l’entreprise sera créée.

Mots-clés :