Le robot humanoïde Pepper, le 20 octobre 2015 à Laguna Beach, en Californie
Le robot humanoïde Pepper, le 20 octobre 2015 à Laguna Beach, en Californie - Frederic J. Brown AFP

HIGH-TECH Dans ce magasin de téléphonie de Tokyo, informations, services et ventes de forfaits ne seront disponibles qu’auprès des Pepper, humanoïdes conçus par des Français...

Sommelier chez Carrefour, agent d’aide aux voyageurs SNCF, conseiller chez Nespresso… Le robot humanoïde Pepper, créé par la société française Aldebaran Robotics (désormais à 95 % japonaise), se fait une belle place dans le secteur tertiaire, où il donne un coup de main aux vendeurs.

>> A lire aussi : Le robot Nao, nouvel allié des enfants autistes

Au Japon, toutefois, un nouveau cap va être franchi : une bande de Pepper va gérer seule un magasin de téléphonie basé à Tokyo, dans la galerie commerciale de luxe Omotesando.

Montrer au public et aux professionnels l’efficacité de Pepper

La société japonaise SoftBank Robotics, dont le PDG dirige également Aldebaran depuis l’an dernier, s’était jusqu’alors contentée de faire « travailler » quelques robots dans les magasins de l’opérateur de téléphonie lui appartenant. L’un deux s’était d’ailleurs fait agresser par un client mécontent. Mais, cette fois, aucun humain ne sera présent. Informations, services et ventes de forfaits ne seront disponibles qu’auprès des Pepper.

Selon le site spécialisé Engadget, ce test devrait commencer en mars prochain et a pour but de montrer au public et aux professionnels l’efficacité de Pepper. Si le petit robot s’en sort avec les honneurs, SoftBank Robotics estime pouvoir tabler sur une jolie progression des ventes, qui sont actuellement de 1.000 robots par mois.

Mots-clés :