Les Parisiens vont devoir  privilégier le vélo ou le roller pour aller au boulot.
Les Parisiens vont devoir privilégier le vélo ou le roller pour aller au boulot. - CHAMUSSY/SIPA

SOCIAL Ecoles fermées, vols annulés, quartiers impraticables en voiture : des désagréments sont à anticiper…

Il va falloir s’organiser en amont, pour ceux qui travaillent dans les grandes villes ou qui comptent voyager. Plusieurs appels à la grève (fonctionnaires, enseignants, chauffeurs de taxi, contrôleurs aériens) ont été lancés pour mardi. 20 Minutes fait le point sur les perturbations à prévoir ce jour-là.

>> A lire aussi : « Les enseignants font moins grève sous un gouvernement de gauche que sous la droite »

Des écoles fermées et des profs absents

Les enseignants de primaire sont appelés à faire grève pour réclamer une revalorisation salariale. Un tiers des enseignants des écoles maternelles et élémentaires seront en grève, selon le syndicat majoritaire du primaire, le SNUipp, alors que le ministère annonce une participation bien moindre, de quelque 13%. A Montreuil (Seine-Saint-Denis), 19 écoles sur 45 seront fermées et près d’un enseignant sur deux sera en grève dans les autres. Dans l’agglomération de Toulouse, plus de 50 écoles se sont déclarées fermées et près d’un enseignant sur deux sera en grève dans le département. A Paris, déjà 35 écoles ont déclaré qu’elles seraient fermées et celles qui restent ouvertes compteront près de 45 % de grévistes. En Isère, déjà 30 communes ont déclaré qu’elles compteront au moins une école fermée. Dans les Pyrénées-Atlantiques, 40 % d’enseignants se sont déjà déclarés grévistes. Et en Loire-Atlantique, ils seraient pour l’instant près de 30 %.

Les enseignants du collège sont aussi appelés à faire grève par une intersyndicale (composée de 14 syndicats) pour dénoncer la réforme du collège. Selon Laurent Frajerman, chercheur en histoire sociale, « tous les signes indiquent que ce mouvement sera réussi ».

Peu de taxis à Paris et des perturbations sur les routes en Ile-de-France

« Ce sera une mobilisation de grande ampleur, comme la France en a rarement connu », déclare à 20 Minutes Sylla Ibrahima, président de Taxis de France. Les chauffeurs de taxi sont appelés à protester contre la concurrence des voitures de transport avec chauffeur, à l’appel de 11 syndicats ou associations de taxis. « Ce n’est pas la peine de prendre sa voiture ce jour-là à Paris, nous allons notamment nous réunir à la porte Maillot, à Roissy, à Orly et à Bercy, où il sera donc difficile de circuler », précise-t-il. D’autres perturbations sont à prévoir dans les grandes villes, indique à 20 Minutes Jean-Marie Rebours, de la Fédération nationale des artisans du taxi : « Des manifestations sont prévues à Toulouse, Nantes, Bordeaux, Marseille, Grenoble, Lyon, Lille… ».

Certains services publics au ralenti

Le gel du point d’indice depuis 2010 va-t-il pousser de nombreux fonctionnaires à suivre l’appel à la grève de la CGT, de FO et de Solidaires ? « On pense que l’on fera une bonne journée », déclare à 20 Minutes Evelyne Ngo, déléguée adjointe de Solidaires-Fonction publique. De quoi perturber certains centres des impôts, les agents des finances publiques ayant prévu de se mobiliser. Dans leur tract commun, Solidaires-Finances Publiques, CGT-Finances publiques et FO DGFiP rappellent que les journées démobilisation des agents des finances publiques depuis 2012 ont mobilisé à chaque fois entre 25 et 30 % de grévistes. Dans le secteur hospitalier, des professionnels manqueront aussi à l’appel, sans que cela perturbe la gestion des urgences.

Des rues bloquées par les manifestations

Outre les quartiers bloqués par les chauffeurs de taxi, certaines rues seront difficiles d’accès en raison de manifestations. A Paris, celle des enseignants partira à 13 h 30 de Port-Royal et rejoindra le cortège des autres fonctionnaires qui partiront de Montparnasse à 14 h.

Des perturbations dans le ciel

Deux premiers syndicats de contrôleurs aériens, le SNCTA et l’Usac-CGT (70 % à eux deux) appellent aussi à la mobilisation pour la revalorisation des salaires. « Le mouvement sera assez suivi, il y aura des vols annulés au départ de Paris et de certaines villes de province », explique à 20 Minutes Norbert Bolis, secrétaire national Usac-CGT. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a demandé lundi aux compagnies d’annuler préventivement mardi 20 % de leurs vols en raison de l’appel à la grève.

Mots-clés :