Une agence de la banque suise UBS à Berne.
Une agence de la banque suise UBS à Berne. - FABRICE COFFRINI / AFP

FRAUDE Ils appartiennent à des clients français de la banque UBS, révèle le «Point»...

Au total, ce sont près de 12 milliards d’euros qui avaient été dissimulés aux autorités françaises. Selon les informations du Point, les agents du fisc ont découvert plusieurs dizaines de milliers de comptes cachés, appartenant à des clients français de la banque suisse UBS.

C’est dans un fichier informatique que les enquêteurs de la Direction nationale des enquêtes fiscales (DNEF) ont découvert le pot aux roses : 38.000 comptes dont les numéros se terminent par « 111 », un code qui indique la nationalité française des titulaires. Les sommes y auraient été placées en 2008.

Système généralisé d’évasion fiscale

Ces comptes sont très hétérogènes, écrit le Point dans une enquête à paraître jeudi: la moitié d’entre eux recèleraient des montants inférieurs à 1.000 euros, tandis que les cent plus importants totaliseraient un milliard d’euros. L’un des comptes abriterait la coquette somme de 60 millions d’euros.

>> A lire aussi : Le fisc envisage de rémunérer ses informateurs

C’est grâce aux enquêteurs allemands que la fraude aurait été découverte ; ils auraient récupéré les documents lors de la perquisition des locaux d’UBS. La DNEF a transmis ces données à la justice française, qui devrait s’en servir pour étayer une enquête ouverte en 2012, visant un possible système généralisé d’évasion fiscale qui aurait été mis en place par UBS pour ses clients français.

Quant à récupérer cet argent, la tâche sera ardue car, selon France 2, « il va falloir mettre des noms en face des numéros de compte. Cela veut dire identifier des dizaines de milliers de personnes, des particuliers, mais aussi des entreprises. Cela signifie un intense travail de recoupement. »

Mots-clés :