Achat sur Internet.
Achat sur Internet. - VALINCO/SIPA

ECOMMERCE Les ventes de l'enseigne girondine ont progressé de 15 % par rapport à l’an dernier...

Effet 13 novembre oblige, le secteur commercial avait enregistré une fin de mois de novembre particulièrement terne.

A Noël, les ménages se sont alors, certes, à nouveau tournés vers la consommation, mais, cette année plus que par le passé, ceux-ci ont massivement opté pour des achats en ligne afin de préparer les fêtes.

Une progression des ventes de 15 %

Ainsi, Cdiscount a pu afficher une progression de ses ventes de 15 % par rapport à la même période l’an dernier. Brandalley a fait encore mieux, avec 20 % d’achats en plus à la mi-décembre. Amazon, pour sa part, a enregistré deux nouveaux records de ventes les 7 et 14 décembre derniers, avec respectivement 1,3 et 1,44 million d’articles expédiés.

Interrogé par TV5 Monde, Emmanuel Grenier, patron de Cdiscount, estime ainsi qu’« il y a un phénomène de transfert inéluctable des magasins vers internet, et cette année, c’est encore plus marqué » du fait du contexte.

800.000 clients de plus en cinq semaines

Plusieurs sondages illustrent d’ailleurs cet état de fait. Sur la dernière semaine de novembre par exemple, 58,4 % des Français avaient déclaré privilégier les achats de Noël sur internet, contre 35,3 % dans les centres commerciaux, et 28 % dans les boutiques de centre-ville.

Même tendance à la mi-décembre : 52,2 % sur internet, 39 % en centres commerciaux et 29,2 % en centre-ville. « Au global, ces 5 semaines ont fait gagner plus de 800.000 clients aux sites marchands, alors que les magasins physiques en ont perdu 2,5 millions », conclut Philippe Guilbert, directeur général du cabinet d’études Toluna, également cité par TV5.

Mots-clés :