Dieselgate: Volkswagen aussi embarrassé par ses publicités

BAD BUZZ Le constructeur ne doit pas seulement gérer le scandale sur sa tricherie antipollution, mais aussi l'ironie virale sur ses publicités...

Delphine Bancaud

— 

Nimes, le 22 septembre 2015 , un véhicule Volswagen. Credit:Franck LODI/SIPA/

Nimes, le 22 septembre 2015 , un véhicule Volswagen. Credit:Franck LODI/SIPA/ — SIPA

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Alors que Volkswagen fait face à un scandale sans précédent autour des contrôles antipollution aux Etats-Unis, les internautes s’en donnent à cœur joie depuis le début de la semaine pour exhumer des vieilles pubs dans lequel le constructeur jouait la carte du diesel propre.

Sur Twitter, l’un d’eux a publié ainsi les images de la pub pour la Passat Bluemotion, censée être plus puissante, mais moins rejeter de CO2.

 

Plus ironique encore, cette pub pour les occasions Volkswagen contenant ce slogan : « S’ils mentent à leurs enfants, imaginez ce qu’ils vous raconteront pour vendre leur voiture ».

 

Une pub mystérieusement disparue

Bien conscient de l’effet boomerang de certaines de ses pubs, le constructeur a commencé à faire le ménage sur la toile. Selon le site spécialisé dans l’automobile Jalopnik, Volkswagen a ainsi retiré de sa chaîne YouTube américaine une pub sur les moteurs diesel. Dans celle-ci, trois vieilles dames, assises dans une Golf TDI, palabraient sur la propreté des moteurs diesel. Pour convaincre ses amies de la propreté de son véhicule, l’une des trois protagoniste mettait son foulard blanc derrière le pot d’échappement, qui restait intact.

Des pubs détournées

Des internautes créatifs commencent aussi à détourner des pubs du constructeur pour ironiser sur ses mésaventures.

Sur Twitter, une pub parodiée de Greenpeace (en 2011) a aussi été retrouvée.

Difficile de savoir quand cet humour viral se tarira. En attendant, il écorne un peu plus l’image du constructeur allemand, qui envisagerait de couper tous ses investissements publicitaires en France, selon iTélé.