Brésil : le real touche un plus bas en 12 ans, à 3,34 reais pour un dollar

Le real brésilien a clôturé vendredi à 3,34 pour un dollar, son niveau le plus bas depuis 12 ans, après la révision à la baisse cette semaine par le gouvernement des prévisions d'excédent budgétaire primaire pour cette année.

© 2015 AFP

— 

Le real brésilien a clôturé le 24 juillet 2015 à 3,34 pour un dollar, sa cotisation la plus basse depuis 12 ans

Le real brésilien a clôturé le 24 juillet 2015 à 3,34 pour un dollar, sa cotisation la plus basse depuis 12 ans — YASUYOSHI CHIBA AFP

Le real brésilien a clôturé vendredi à 3,34 pour un dollar, son niveau le plus bas depuis 12 ans, après la révision à la baisse cette semaine par le gouvernement des prévisions d'excédent budgétaire primaire pour cette année.

La devise brésilienne a perdu 1,35% de sa valeur par rapport à jeudi, selon le consultant CMA, et a accentué sa chute entamée après l'annonce de mercredi concernant l'excédent budgétaire et un nouveau programme d'économies.

Le real atteint son niveau de mars 2003, quand il cotait 3,65 reais pour un billet vert.

«La réduction des objectifs budgétaires a eu un impact très négatif sur le marché. Il y a la crainte que les agences de notation abaissent la note du Brésil», a commenté Angelo Larozi, analyste chez Walpires.

«Ce scénario, ajouté à la situation politique, a exercé des pressions sur le real», a-t-il poursuivi.

Le gouvernement de la présidente de centre-gauche Dilma Rousseff affiche des records d'impopularité, alimentés par la crise économique et le scandale de corruption Petrobras, qui touche essentiellement les partis de la coalition au pouvoir.

Sur la semaine, le real s'est déprécié de 4,4%. Sur l'année, la dévalorisation a été de 20,3%. En 2014, la devise brésilienne avait perdu 13% de sa valeur face au dollar.

Mercredi, le gouvernement brésilien a réduit à 0,15%, au lieu de 1,1%, son objectif d'excédent budgétaire primaire pour 2015, face à l'aggravation de la crise et à la baisse des recettes fiscales. Certains analystes estiment que le pays, qui devrait être en récession cette année, ne renouerait avec la croissance qu'en 2017.

Il va en outre soumettre au Parlement de nouvelles économies budgétaires à hauteur de 8,6 milliards de réais (2,66 mds USD) qui porteront le montant total des coupes à 79,4 mds de réais (24 mds USD) en 2015.

L'aggravation de la situation économique du Brésil depuis le début de l'année «a eu une incidence sur les recettes fiscales, et, en dépit des mesures adoptées par le gouvernement pour augmenter les recettes (via des augmentations d'impôts, ndlr), et pour réduire les dépenses obligatoires, il apparaît que l'objectif initial d'excédent primaire (hors service de la dette, ndlr) ne sera pas atteint», avait indiqué le gouvernement.