Impôts locaux: Augmentations en vue dans plusieurs villes

FISCALITE La baisse des dotations de l'Etat explique cette hausse...

Delphine Bancaud

— 

Taxe d'habitation

Taxe d'habitation — ff

C’est la mauvaise surprise du printemps. Les impôts locaux vont augmenter dans plusieurs villes en 2015. Et ce malgré les promesses de plusieurs maires pendant la campagne des municipales. Plusieurs conseils municipaux qui sont en train de voter les budgets 2015 l’ont déjà annoncé. C’est le cas de Toulouse, où les impôts locaux vont augmenter de 15 %. La hausse sera de 10% à Lille, de 5% à Bordeaux, Lyon et Marseille, de 3% à Strasbourg… Les Parisiens sont, pour l’heure, épargnés par cette augmentation, grâce à la surtaxe des résidences secondaires et à la hausse de la taxe de séjour dans les hôtels.

Maintenir les investissements malgré tout

Ces hausses s’expliquent par une baisse des dotations de l’Etat et par le fait que beaucoup de grandes villes veulent maintenir leurs investissements. Certains maires accusent aussi leurs prédécesseurs de leur avoir laissé des caisses vides. D’autres soulignent aussi l’impact négatif sur leurs comptes du financement de la réforme des rythmes scolaires.

Quant aux villes qui ne prévoient pas de hausses d’impôts locaux en 2015, elles utiliseront d’autres subterfuges pour trouver d’autres recettes fiscales. En augmentant par exemple, les tarifs des crèches, des cantines, du stationnement… Certaines municipalités ont aussi déjà annoncé qu’elles allaient baisser certaines subventions à des associations, ainsi que des aides sociales.

>> Impôts locaux: Les mairies se serrent la ceinture