Un pneu Pirelli sur le stand de l'équipe alors que le Grand Prix de Belgique se prépare, le 21 août 2014
Un pneu Pirelli sur le stand de l'équipe alors que le Grand Prix de Belgique se prépare, le 21 août 2014 - Tom Gandolfini AFP

ECONOMIE Le siège et le savoir-faire du fournisseur officiel de la Formule 1 seront maintenus en Italie…

Il n’y a jamais eu de pilote de Formule 1 chinois. L’Empire du milieu a donc choisi un chemin de traverse pour faire son entrée dans les «paddocks». Le groupe ChemChina va en effet prendre le contrôle du manufacturier italien Pirelli, fournisseur officiel de pneumatiques pour la Formule 1.

Sport: Pirelli a bien boosté la Formule 1

Révélé dimanche soir, l’accord de «partenariat industriel à long terme» prévoit la création d’une nouvelle société Bidco, qui sera le nouvel actionnaire principal de Pirelli, aussi célèbre pour ses caoutchoucs que pour ses calendriers.

Le fabricant valorisé autour de 7 milliards d’euros

«Le siège et le savoir-faire de Pirelli seront maintenus en Italie», précise le communiqué en ajoutant que leur éventuel déplacement ailleurs demandera une «majorité renforcée», la presse évoquant 80% des voix.

Le prix proposé par les Chinois pour entrer au capital de Pirelli est de 15 euros par action. Ce prix valorise Pirelli autour de 7 milliards d'euros.

Au début, des pneus pour vélos

Né en 1872 à Milan, Pirelli a commencé par fabriquer des pneus pour vélo avant de s'engager dans le secteur automobile naissant, y compris en compétition, jusqu'aux actuels pneus de Formule 1.


Autosital - Publicité Pirelli avec le champion... par Autosital

Le manufacturier italien a fait ses débuts en F1 lors de la création du championnat du monde en 1950 et est devenu fournisseur unique de la F1 en 2011, succédant à Bridgestone. Pirelli est également fournisseur en championnat du monde des rallyes WRC, dont il a été le manufacturier unique de 2008 à 2010, et en moto dans le championnat du monde de Superbike.

Mots-clés :