"Bienvenue, veuillez commencer à scanner vos articles", dit la caisse automatique au client mi-amusé, mi-sceptique d'un hypermarché près de Bordeaux où des caissières faisaient signer vendredi une pétition contre l'automatisation au détriment de l'emploi.
"Bienvenue, veuillez commencer à scanner vos articles", dit la caisse automatique au client mi-amusé, mi-sceptique d'un hypermarché près de Bordeaux où des caissières faisaient signer vendredi une pétition contre l'automatisation au détriment de l'emploi. - Pierre Andrieu AFP

SOCIAL – Le mouvement des syndicats dans plus de 70 hypermarchés a été bien accuelli par les clients…

Des centaines de militants mobilisés (1.200), plus de 70 hypermarchés des enseignes Auchan, Champion, Atac, Carrefour et Casino ciblés, l'action de la CFDT contre la mise en place de caisses automatiques a reçu vendredi «un bon accueil de la part des clients de ces grandes surfaces», selon Gilles Desbordes, secrétaire général de la CFDT Services.
 
«C'est amusant parce que je le fais pour la première fois», mais «ça met en péril les emplois» et «je préfère le contact humain», commente ainsi ce client accompagné de sa fille de 12 ans, dans un hypermarché près de Bordeaux.

La pétition «trans-enseignes», qui affiche le slogan «S.B.A.M.» pour «Sans Bornes Automatiques Merci» au lieu du traditionnel «Sourire, Bonjour, Au revoir, Merci» de la caissière, a déjà recueilli, selon la CFDT, 12.000 signatures en France.

«Population extrêmement féminisée»

Gilles Desbordes dénonce le «risque pour 80.000 des 200.000 emplois des hôtesses de caisse que représentent ces automates», précisant que la CFDT «souhaite avoir des garanties sur l'emploi des caissières, en quantité et en qualité, car c'est une population extrêmement féminisée, de bas salaire et souvent en situation de foyer monoparental».

De plus, ajoute-t-il, la grande distribution «n'est pas une activité sinistrée ou délocalisable mais une activité qui bénéficie depuis de nombreuses années d'exonérations de charges sociales».

La direction d'Auchan a démenti «toute suppression d'emplois» dans les «40 des 120 hyper du groupe» où ces caisses automatiques ont déjà été installées.




Mots-clés :

  • Aucun mot-clé