Les retraités continuent de soutenir financièrement leurs enfants

SONDAGE 29% des retraités aident financièrement leurs proches, selon un sondage Odoxa - «Le Parisien» - «Aujourd’hui en France» - Caisse d’Epargne…

R.L.

— 

Les retraites complémentaires des régimes Agirc et Arrco (salariés du privé) vont augmenter de 2,30% à compter du 1er avril, ont annoncé mardi ces caisses de retraite, une augmentation qui satisfait les syndicats qui avaient engagé un bras de fer à ce sujet avec le Medef

Les retraites complémentaires des régimes Agirc et Arrco (salariés du privé) vont augmenter de 2,30% à compter du 1er avril, ont annoncé mardi ces caisses de retraite, une augmentation qui satisfait les syndicats qui avaient engagé un bras de fer à ce sujet avec le Medef — Damien Meyer afp.com

Toujours présents. Selon un sondage Odoxa - «Le Parisien» - «Aujourd’hui en France» - Caisse d’Epargne, les plus jeunes peuvent compter sur leurs aînés. En effet, 29% des retraités aident financièrement les non-retraités. Et qu’il s’agisse de la transmission d’héritage ou de la garde des petits-enfants, ils sont là, quoi qu’il arrive.

Une aide «normale»

«Avant la Première guerre mondiale, les jeunes qui gagnaient leur vie donnaient de l’argent aux plus âgés. Cette donnée s’est désormais inversée», analyse Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa, dans les colonnes du quotidien. «Ils soutiennent les actifs de plus en plus confrontés à des problèmes d’emploi», poursuit-elle.

Une situation que tous les membres de la famille semblent gérer sans complexe. 64% des retraités ont déjà abordé la question de l’héritage avec leurs proches. Et 86% estiment que leurs enfants et petits-enfants n’ont pas tendance à les solliciter outre mesure. Car selon le Parisien, le principal enseignement de ce sondage reste que l’aide financière des retraités envers les actifs est, selon eux, normale. Face à un contexte économique difficile, les liens se resserrent naturellement.

Mots-clés :