Paiement en ligne (Illustration).
Paiement en ligne (Illustration). - VALINCO/SIPA

CONSOMMATION Les sites et magasins physiques proposent des promotions parfois colossales à leurs clients de vendredi à lundi...

Un vendredi noir qui va faire chauffer la carte bleue. A l’occasion du Black Friday, de très nombreuses enseignes vont proposer à leurs clients (jusqu’à lundi, pour certaines) des ristournes pouvant aller jusqu’à 85%. 20 Minutes vous donne trois clés pour trouver le chemin des bonnes affaires.

Où sont les bons plans?

Le Black Friday est d’abord un événement high-tech et cette année, Amazon, l’importateur de l’événement en France, sera bien entouré. Ses concurrents en ligne (Cdiscount, Rue du commerce, Pixmania…) lui ont emboîté le pas, de même que ses rivaux multi-canal (Darty, Fnac…) et les fabricants (Microsoft, Sony… mais pas Apple en revanche). Hors spécialistes du multimédia, une partie de la grande distribution (Auchan, Géant-Casino) jouera aussi le jeu, de même que La Redoute.

Certains ont opté pour des soldes à niveaux variables (entre -20 et -70% chez Auchan), d’autres pour la vente flash avec des stocks limités (le micro-ondes à 49 euros chez Casino), des baisses contenues sur des produits phares comme les iMac et iPad (-10% à la Fnac) ou des réductions colossales sur certains secteurs (jusqu'à -85% sur les jouets chez Cdiscount). A vous de choisir.

Comment distinguer les vrais des faux rabais?

Les promotions affichées à -30% correspondent-elles vraiment à un rabais du même niveau? La question se pose, selon Jean-Christophe Janicot, fondateur du comparateur touslesprix.com. «Cette semaine, un site d’e-commerce qui a anticipé le Black Friday affichait une ristourne de -43% sur un disque Blu-Ray, vendu à 17 euros. Sauf que lorsque vous alliez sur un site concurrent, vous pouviez le trouver à 11 euros…» explique-t-il. Le site en question pratiquait-il des prix au-dessus de ceux de la concurrence ou a-t-il cherché à manipuler le consommateur? Impossible à dire. Mais Jean-Christophe Janicot invite les consommateurs du vendredi à vérifier, si possible, la véracité des promotions qu’on lui propose, via un comparateur de prix. Tous les prix, Kelkoo, Twenga ou Comparer proposent ce type de services en ligne.

Quelle est la meilleure stratégie d’achat?

Se précipiter à l’aube ou attendre le dernier moment, telle est la question. En fait, tout dépend d’abord de la stratégie adoptée par les enseignes elles-mêmes. Certaines, comme la Fnac ou Casino, se sont calées sur le modèle américain, en limitant l'opération à 24 heures. «Les stocks y sont importants et les remises n’évolueront pas», indique Philippe Jourdan, professeur de marketing à l’université Paris-Est. La question ne se pose donc pas vraiment pour ces magasins-là.

En revanche, d'autres vont étendre le Black Friday jusqu'au 30 novembre (Auchan), voire au 1er décembre (Darty). Amazon France a même prolongé l'opération sur une semaine, du 24 novembre au 1er décembre. Dans ces cas-là, «les prix pourraient peut-être baisser», explique Jean-Christophe Janicot, qui ajoute toutefois que l’on manque encore de recul sur l’événement et le type de produits proposés en promotion pour en être sûr. Enfin, certaines offres seront à saisir rapidement. C’est le cas notamment des sept produits que Darty vous rembourse à 100% sous forme de chèques-cadeaux: une tablette, un smartphone, un bracelet connecté, un aspirateur… «Ils sont en quantité importante mais limitée», précise Christian Lou, le directeur marketing et digital du groupe. Sous-entendu: si les premiers arrivés seront les premiers servis, les derniers arrivés, eux, ne seront peut-être plus servis du tout.

Mots-clés :