Emploi: L'intérim dégringole au mois d'octobre

ECONOMIE Le bâtiment va mal, ce qui joue sur les embauches d'intérimaires...  

D.B.

— 

Illustration: Un ouvrier en bâtiment.

Illustration: Un ouvrier en bâtiment. — PAUL J. RICHARDS / AFP

L'intérim est considéré comme un indicateur avancé de l'emploi. Alors lorsqu'il va mal, cela augure d'une situation difficile sur le marché du travail. Or, selon les chiffres de Prism'Emploi révélé par France info ce mercredi, l'intérim accuse une forte baisse.

Les embauches en intérim ont baissé de 2,9% en octobre. Plusieurs secteurs accusent fortement le coup, comme le bâtiment, où le nombre d'intérimaires a chuté de plus de 20%. Ce qui est la conséquence de la baisse des mises en chantiers. Une situation qui s'explique aussi par «les élections qui ont asséché un certain nombre de marchés, et la législation sur le bâtiment et le logement qui ont ralenti le marché», explique François Roux, délégué général de Prism'Emploi à France Info.

Le commerce et les services progressent

Le secteur des transports accuse aussi une baisse de 0,5 % des embauches. Un mauvais présage, puisque le flux de transport de marchandises reflète le niveau d'activité de certaines entreprises (usines, grande distribution...).

Seuls points d'optimisme: quelques secteurs tirent leur épingle du jeu comme l'industrie qui résiste et le commerce ou les services qui progressent de presque 2%.

Mots-clés :