Fonction publique: La part d'agents en arrêt maladie est restée stable dans les collectivités en 2013

ABSENTEISME 40% des agents ont été au moins une fois en arrêt maladie en 2013 dans les collectivités territoriales...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration arrêt maladie.

Illustration arrêt maladie. — Mychèle DANIAU / AFP

La proportion d'agents absents pour raisons de santé dans les collectivités territoriales est restée stable en 2013, avec 40% d'entre eux ayant eu au moins une absence dans l'année, selon une étude rendue publique mardi.

Après une forte augmentation entre 2007 et 2011, les arrêts pour maladie ordinaire qui avaient chuté en 2012, continuent à être à la baisse, selon l'étude de Sofaxis. La société d'assurance spécialisée y voit notamment un effet de la mise en place d'un jour de carence (non indemnisé), instauré par la droite en 2011, et supprimé depuis par la gauche dans le budget 2014.

La durée moyenne d'arrêt est de 40 jours

Parmi les absences recensées chez les agents territoriaux, 29% sont dues à la maladie ordinaire, 6% à des accidents de travail, 3% à des longues maladie ou affections de longue durée et 2% à la maternité. La durée moyenne d'arrêt, qui mesure le temps de travail perdu rapporté au nombre d'arrêts, est de 40 jours, avec 23 jours en moyenne pour la maladie ordinaire et 221 jours d'arrêt en longue maladie/longue durée.

Cette durée moyenne a augmenté de 6 jours depuis 2007 (+17%), notamment parce que la durée des arrêts en accident de travail a augmenté (passant de 45 jours en 2007 à 55 en 2013). L'étude de Sofaxis a évalué le coût moyen des absences pour raisons de santé: il est en moyenne de 1.772 euros pour un agent territorial (en hausse de 18% depuis 2007). Il va de près de 1.000 euros pour la maladie ordinaire à près de 65.000 euros en moyenne en congé longue durée.

L'étude a été réalisée auprès d'un échantillon de 366.700 agents affiliés à la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL), répartis dans 18.500 collectivités. Le champ d'étude est constitué par l'ensemble des arrêts de travail déclarés entre 2007 et 2013.