Pénurie de noisettes: Le prix du Nutella pourrait augmenter

NUTELLA La pénurie de noisettes qui touche la Turquie, premier producteur mondial, pourrait avoir des répercussions directes dans votre portefeuille…

Anissa Boumediene

— 

Le prix du Nutella pourrait augmenter.

Le prix du Nutella pourrait augmenter. — SIMON ISABELLE/SIPA

C’est un effet papillon qui risque fortement de déplaire aux gourmands accros à la célèbre pâte à tartiner. A cause d’une météo peu clémente, la Turquie, qui produit plus de 70 % des récoltes mondiales de noisettes, connaît actuellement une importante pénurie de ce fruit sec. Conséquence directe: le prix des produits contenant des noisettes pourrait flamber, à commencer par celui du Nutella.

Un déficit de 300 000 tonnes

C’est la presse anglo-saxonne qui a sonné le tocsin, alarmée directement par les producteurs. Après de fortes grêles et un épisode de gel qui ont frappé en mars la Turquie, premier producteur mondial de noisettes, les fleurs de noisetiers ont été détruites avant la pollinisation, compromettant sérieusement les récoltes de cette année. Des conditions climatiques qui pourraient entraîner une pénurie de 260 000 tonnes du précieux fruit à coque. Seules 540 000 tonnes de noisettes devraient être vendues, contre 800 000 tonnes habituellement.

70 % d’augmentation en six mois

Premier effet: le prix de la tonne de noisettes a explosé en six mois, passant d’environ 5 000 euros en février à plus de 8 000 euros cet été. Pour Ferrero, la compagnie qui fabrique le Nutella les produits Kinder et les Ferrero Rochers, l’addition pourrait être salée, elle qui utilise un quart des noisettes produites sur le globe.

Il y a dix ans, en 2003 et 2004, un précédent épisode de gel avait entraîné une légère hausse des prix de la pâte à tartiner. Pour les Français, premiers consommateurs de Nutella au monde, une répercussion de cette hausse des coûts sur le prix du Nutella pourrait coûter cher.