Assurances: Locataire ou propriétaire, qui paie en cas de dégât des eaux?

ASSURANCES Notre expert vient en aide chaque semaine à un internaute...

Christine Laemmel

— 

Formulaire pour la déclaration d'assurance pour un dégât des eaux

Formulaire pour la déclaration d'assurance pour un dégât des eaux — DEGONNE BENOIST/SIPA

Vous êtes complètement paumé dans le fourbi des assurances? Pour démêler vos priorités et répondre à vos interrogations, 20 Minutes met à votre disposition un expert ès assurances. Arnaud Giraudon, président de A comme assure, répond chaque semaine à une question d’internaute.

1.400 euros de devis

Ce vendredi, Pierre s’interroge sur la gestion d’un dégât des eaux, qui a endommagé le parquet de son appartement. Le devis s’élève à 1.400 euros, pour le remplacement des lattes et le vernissage. Mais l’assurance de Pierre refuse de prendre en charge cette réfection. Celle du propriétaire également. Qui doit payer?

>> Vous avez une question pour Arnaud, expert ès assurances? Envoyez-là dès maintenant à contribution@20minutes.fr, en détaillant bien votre situation.

La réponse d’Arnaud Giraudon: «Votre assurance doit remettre le logement en état, non l’embellir»

C’est à votre assurance de prendre en charge les réparations du parquet. En tant que locataire, vous êtes responsable des dommages que vous causez au logement pendant toute la durée du bail. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’assurance habitation est obligatoire pour le locataire. Elle doit couvrir ce qu’on appelle les «risques locatifs», c’est-à-dire les dommages subis par le logement occupé: dégât des eaux et incendie.

De plus, votre propriétaire n’a pas nécessairement assuré le logement de son côté. Et même s’il dispose d’une assurance spécifique pour propriétaire non occupant, celle-ci n’interviendra probablement pas. Ce type de contrat ne couvre en principe que les situations qui ne sont pas prises en charge par l’assurance du locataire, comme la rupture d’une canalisation extérieure à l’appartement.

Cependant, votre assurance doit remettre le logement en état, non l’embellir ou le remettre à neuf. Si elle doit effectivement remplacer les lattes abîmées, elle peut refuser le vernissage complet du parquet.

Un décret liste les réparations dites «locatives», c’est-à-dire les réparations mineures qui incombent au locataire. Il mentionne le remplacement des lames de parquet en cas de tâches ou de trous. Mais un vernissage qui rendrait l’appartement dans un meilleur état qu’avant le dégât des eaux doit, en principe, être pris en charge par le propriétaire.

Les conseils d’Arnaud Giraudon:

  1. Faites faire un devis pour la seule réparation des lattes abîmées.
  2. Adressez ce nouveau devis au service indemnisation de votre assureur. Si vous n’arrivez pas à obtenir la prise en charge, contactez le médiateur de l’assurance, dont les coordonnées figurent dans vos conditions générales.
  3. Prévenez votre propriétaire que le parquet ne sera pas intégralement reverni, afin d’éviter les mauvaises surprises le jour de la remise des clés.


Nota bene: les informations et conseils donnés ci-dessus le sont à caractère strictement indicatif. Ils ne prennent notamment pas en compte une connaissance exhaustive du contexte de la question posée. Ils ne sauraient, en aucun cas, engager la responsabilité de leur auteur ou de sa société.

Mots-clés :