Chômage: Les chiffres de Pôle emploi obtiennent un label pour leur fiabilité

EMPLOI Quelques mois après le bug SFR qui avait fortement amplifié la baisse du nombre d’inscrits en août 2013…

N.Beu.

— 

Le logo de Pôle Emploi à La Madeleine le 26 mai 2014

Le logo de Pôle Emploi à La Madeleine le 26 mai 2014 — Philippe Huguen AFP

Désormais, vous pourrez croire les chiffres des inscrits de Pôle emploi les yeux fermés. C’est du moins ce que promet l’Autorité de la statistique publique, qui leur a accordé ce vendredi le label «statistique publique», gage de leur fiabilité.

>> Chômage: «La tentation de jouer sur les chiffres peut exister»

«On va pouvoir assurer au public que les statistiques de Pôle emploi sont bien faites et diffusées selon des normes européennes», a ainsi déclaré à l’AFP Paul Champsaur, président de l’Autorité de la statistique, créée en 2008 afin de contrôler la statistique publique, qui doit répondre à des normes européennes. «Il y a quelques années, elles n’auraient pas été labellisées car leur production était trop opaque, il y a manifestement eu des progrès», a-t-il ajouté.

Les méthodes épluchées

Une déclaration qui peut faire sourire, alors que les chiffres de Pôle emploi sont régulièrement l’objet de soupçons de manipulation et sont maniés avec des pincettes par les économistes. Ils peuvent aussi connaître des incidents ponctuels, comme en août 2013 où le «bug SFR» avait fortement amplifié la baisse du nombre d’inscrits, qui a été compensée le mois suivant.

Mais la décision de l’Autorité de la statistique publique est le fruit d’une enquête poussée. Avant la labellisation, trois inspections générales (des Finances, de la Statistiques et des études économiques et des Affaires sociales) ont épluché les méthodes de l’agence, raconte l’AFP. Dans leur rapport, les inspecteurs, qui assurent «avoir fait en sorte d’éviter tout conflit d’intérêt» en se penchant sur le cas de l’opérateur public, constatent «que de nettes améliorations ont eu lieu depuis près de deux ans» en matière de statistique à Pôle emploi.

Des écueils à éviter

Ils relèvent toutefois que les procédures de gestion administrative «génèrent une variabilité dans le temps et dans l’espace sur les statistiques des flux d’entrées et de sortie d’un mois sur l’autre». Ils citent, entre autres, les «radiations administratives» et «les défauts d’actualisation» (lorsqu’un demandeur d’emploi est radié pour ne pas avoir actualisé sa situation mensuelle).

Pour contourner cet écueil, le rapport adressé à l’Autorité de la statistique préconise d’orienter la publication mensuelle «vers un commentaire privilégiant la tendance des derniers mois», en publiant une moyenne sur les trois derniers mois.

Mots-clés :