Airbus a dévoilé lundi à Hambourg, dans le nord de l'Allemagne, la cabine de son futur A350, installée à bord de l'avion d'essais MSN002, un aménagement qui constitue un enjeu industriel et commercial.

Le MSN002, qui a effectué son premier vol le 26 février, est le premier des deux avions d'essais équipés d'une cabine entièrement aménagée, a constaté une journaliste de l'AFP à Hambourg où l'avion était présenté à la presse avant l'ouverture du salon Aircraft interiors expo.

L'avionneur européen a mis l'accent sur le fuselage extra large de ce nouveau long-courrier qui doit être commercialisé à la fin de l'année. Selon lui, l'A350 offrira «davantage d'espace personnel, de flexibilité et de confort» que les autres avions de sa catégorie.

«Le marché recherche des cabines plus larges», a commenté Chris Emerson, vice-président chargé du marketing, «nous avons le sentiment que ce produit répond parfaitement à (ses) besoins».

Il a en outre souligné que le confort des passagers était un élément de différentiation de plus en plus important pour les compagnies et un facteur de succès commercial.

Pour autant, si le confort est crucial pour conquérir les passagers, l'enjeu reste d'assurer aux compagnies une rentabilité, a relevé le dirigeant.

Parallèlement, Airbus a inauguré le catalogue grandeur nature de l'aménagement de l'A350 proposé aux compagnies clientes, ou Customer definition centre (CDC).

Ce nouvel outil, inédit pour Airbus mais déjà expérimenté pour le Dreamliner 787 de son rival américain Boeing, permet aux clients de conceptualiser précisément l'intérieur de l'avion.

Tout y est présenté grâce notamment à dix cabines de démonstration: le choix des matériaux, les couleurs, les sièges.

«Le CDC est un outil pour la customisation qui doit nous permettre de gagner en efficacité», a commenté Didier Nasarre, responsable de la clientèle pour l'A350.

«Il faut environ un an pour aménager une cabine. Avec le CDC, l'objectif est de mettre moins d'un an», a par ailleurs indiqué Anaïs Marzo da Costa, directeur marketing.

L'aménagement de la cabine représente environ 5% du prix d'un avion, a enfin indiqué un porte-parole de l'avionneur.

Airbus escompte une certification de l'A350 par les autorités de sécurité aérienne à l'automne et maintient son objectif de commercialisation «à la fin de l'année».

Mots-clés :

Aucun mot-clé.