Chauffage à gaz en fonte. Illustration gaz, chauffage.
Chauffage à gaz en fonte. Illustration gaz, chauffage. - FREDERIC SCHEIBER / 20 MINUTES

ÉNERGIE n hiver, la facture de chauffage s'envole. Quelles sont les astuces pour ne pas faire chauffer votre compte bancaire?...

L'hiver le plus froid depuis cent ans a été annoncé en septembre dernier pour cette année. Alors ce soir, rentrez chez vous et baissez votre chauffage. Oui, car chaque année, la facture d’énergie atteint 1.400 euros en moyenne pour les ménages français, selon l’Ademe, l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, soit entre 6% et 15% de leur budget total.  Et le nerf de la guerre, c’est le chauffage, explique «60 millions de consommateurs».

44% des foyers ont restreint leur chauffage  l’hiver dernier pour ne pas voir leur facture s’enflammer, selon le baromètre du médiateur national de l’énergie publié en novembre. Et cette année, 100.000 clients GDF vont pouvoir bénéficier de l’économie annuelle de 190 euros, rabais moyen proposé aux consommateurs ayant participé à l’opération «Gaz moins cher ensemble». Pour les autres Français, comment espérer alléger les dépenses de chauffage?

Améliorez l’isolation de votre habitat. Une isolation thermique réussie peut vous faire économiser 60% de votre consommation de chauffage et 20% sur la facture annuelle d’énergie. 30% de la chaleur s’échappe par le toit et 20% par les murs. On vérifie également les combles, les portes et les fenêtres à la recherche de fissures, de joints décollés ou simplement d’entrées d’air.

Remplacez votre vieille chaudière. Une chaudière classique neuve -à bois ou à condensation notamment- permet de gagner environ 15% sur sa consommation par rapport à une chaudière de plus de 15 ans. Installer un nouveau système de chauffage performant peut vous ouvrir la porte à un éco prêt à taux zéro et des crédits d’impôts, ainsi qu’à une prime d’énergie.

Entretenez et réglez vos radiateurs. L’Ademe conseille de purger les radiateurs tous les six mois: «S’ils sifflent ou cognent, c’est qu’ils contiennent de l’air et perdent en efficacité.» Pour l’Ademe, «19°C dans les pièces à vivre, 16°C dans les chambres, c'est bon pour la santé, le porte-monnaie et l'environnement. Passer de 20°C à 19°C, c'est surtout 7% de consommation en moins. Enfilez un pull! 

Optez pour un radiateur intelligent qui assure une température constante. «Pour le chauffage électrique, sachez que vos convecteurs électriques ne chaufferont pas plus vite si vous les poussez à fond. En revanche, ils ne s’arrêteront pas une fois la pièce à la bonne température et vous surchaufferez votre logement.» Vous consommerez jusqu'à 10% de moins avec un système de régulation, précise l’Ademe.

Optez pour la pompe à chaleur. On peut aussi remplacer un chauffage électrique ou au gaz par une pompe à chaleur (vérifiez alors que l'appareil soit certifié NF PAC et faites-le installer par un artisan certifié QualiPAC) dont l’acquisition est aussi aidée par un crédit d’impôt. Comprendrechoisir.com rappelle que la pompe à chaleur permet de diviser sa facture par deux.

Choisissez des alternatives plus économiques. Privilégiez le chauffage au bois par exemple que le chauffage électrique, il est le mode de chauffage le moins cher, après le solaire. Justement «le solaire thermique permet de récupérer la chaleur du soleil pour chauffer la maison grâce à des panneaux placés sur le toit de votre maison». Son coût d’installation est élevé (Entre 5.000 et 11.000 euros), mais «il a une durée de vie de quarante ans, et permet une économie sur la facture jusqu’à 50%», affirme André Perrotin, président d’Evasol. Pour pallier aux pénuries éventuelles, il est recommandé de prévoir un autre système de chauffage d’appoint.

Soyez de bons consommateurs. Les soirs d’hiver, fermez les volets et tirez les rideaux. Enfin, baissez le chauffage dès que vous vous absentez.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé