Le Produit intérieur brut (PIB) allemand a grimpé de 0,3% au troisième trimestre en données corrigées des variations saisonnières, a annoncé jeudi l'Office fédéral des statistiques.
Le Produit intérieur brut (PIB) allemand a grimpé de 0,3% au troisième trimestre en données corrigées des variations saisonnières, a annoncé jeudi l'Office fédéral des statistiques. - John MacDougall AFP

avec AFP

Le Produit intérieur brut (PIB) allemand a grimpé de 0,3% au troisième trimestre en données corrigées des variations saisonnières, a annoncé jeudi l'Office fédéral des statistiques.

La croissance, qui s'affiche ainsi ralentie par rapport au deuxième trimestre, est imputable exclusivement à la demande intérieure, tandis que le commerce extérieur a eu une contribution négative, les importations ayant progressé plus vite que les exportations, précise l'Office.

Le deuxième trimestre avait été particulièrement vigoureux, avec une croissance de 0,7% ancrée dans un rebond de l'activité après un hiver anormalement long et froid. Les experts attendaient un ralentissement du rythme au troisième trimestre.

Sur celui-ci, la consommation des ménages et les dépenses publiques ont augmenté, précise l'Office, qui détaillera les chiffres à la fin du mois. Les investissements d'équipement et dans le BTP ont également progressé par rapport au deuxième trimestre.

Ces précisions sonnent comme une réponse aux critiques adressées à l'Allemagne par Bruxelles mais aussi par les Etats-Unis, d'une économie qui serait trop dépendante des exportations et d'une politique économique qui n'en ferait pas assez pour la demande intérieure.