Les lingettes pour bébé sont-elles à jeter?

SANTE – Certaines contiennent des produits nocifs dont le phénoxyéthanol, un conservateur non adapté à la peau des jeunes enfants...

Céline Boff

— 

Illustration bébé.

Illustration bébé. — ANGOT / SIPA

Les jeunes parents doivent-ils jeter à la poubelle les lingettes et le lait pour bébé? C’est ce qu’a recommandé mardi l’UFC-Que Choisir. L’association, qui a réalisé une série de tests sur 26 lingettes et 6 laits de toilette grand public, démontre que 94% d’entre eux sont saturés de molécules allergisantes et dangereuses pour la santé.

Certains produits contiennent par exemple du phénoxyéthanol, un éther aromatique aux effets toxiques pour le foie. Ce conservateur est aussi suspecté de nuire au système reproducteur et au développement de l’enfant.

«Les produits pour bébés peuvent être utilisés en toute sécurité», a répondu ce mercredi la Fédération des entreprises de la beauté (Febea). Car, explique-t-elle dans son communiqué, les industriels «respectent la stricte réglementation européenne qui encadre les produits cosmétiques -y compris les produits pour bébés».

Febea assure notamment que le phénoxyéthanol n’est pas dangereux, parce que «si des doutes existaient, il ne serait ni autorisé ni utilisé dans les produits cosmétiques».

L'Europe doit se prononcer sur le sujet

Or, il y a un an et demi déjà, l’Agence française de sécurité des produits de santé (Ansm) s’inquiétait de la présence de ce phénoxyéthanol dans les cosmétiques pour enfants. L’agence spécialisée estimait que les produits pour les moins de trois ans ne devraient pas contenir plus de 0,4% de phénoxyéthanol, contre 1% actuellement. Et surtout, que cette substance ne devrait pas du tout être présente dans «les produits destinés au siège»… Ce que sont justement les lingettes pour bébé.

L’Ansm a saisi la Commission européenne sur ce dossier. Cette dernière, qui a demandé aux industriels de lui fournir des informations sur la toxicité du phénoxyéthanol, rendra sa décision au plus tard le 9 décembre prochain.

Rien de mieux que «le gant et l’eau»

En attendant, ce phénoxyéthanol est présent «dans la moitié des produits que nous avons analysés», explique Olivier Andrault, chargé de mission à l’UFC-Que Choisir, «par exemple, dans les lingettes de Mixa Bébé, de Klorane, de Nivéa Baby ou encore de Pampers».

«Je ne sais pas si ces substances sont toxiques, mais même si ce n’est pas le cas, utiliser un gant de toilette ou du coton, avec un peu de savon et de l’eau, il n’existe rien de mieux pour nettoyer les fesses de bébé», assure Rémy Assathiany, responsable du groupe dermatologie à l’Association française de pédiatrie ambulatoire (Afpa). Pour le pédiatre, «les lingettes et le lait pour bébé ne devraient être utilisés qu’en cas de déplacement».

Mots-clés :

Aucun mot-clé.