L'isolation thermique et phonique est un point à vérifier.
L'isolation thermique et phonique est un point à vérifier. - PERROT OLIVIER/SIPA

avec AFP

La TVA réduite à 5%, annoncée par François Hollande vendredi, porte bien sur tous les travaux de rénovation énergétique des logements et pas seulement sur l'isolation, contrairement à ce qu'a affirmé l'entourage du président, a assuré le ministre de l'Ecologie et de l'Energie Philippe Martin.

«Je suis Philippe Martin, ministre de l'Ecologie, et je vous le dis: la TVA à 5%, c'est sur la rénovation énergétique», a déclaré à l'AFP le ministre. «Il y a peut-être quelqu'un au-dessus qui décide, moi je tiens ça de François Hollande», a ironisé M. Martin. Le ministre a poursuivi en soulignant qu'«après ce qui lui (était) arrivé depuis trois semaines» - allusion à de récents couacs sur la contribution climat-énergie et le diesel -, il se garderait bien de ne pas faire ces précisions sans en être certain.

Les espoirs des professionnels du bâtiment douchés

Vendredi matin, lors de l'inauguration de la deuxième conférence environnementale, François Hollande a annoncé que «le taux de TVA sur les travaux d'isolation thermique passera(it) à 5% en 2014, au lieu des 10% prévus». Pressé de clarifier une éventuelle différence entre les termes d'«isolation» et de «rénovation» thermiques, l'entourage du président à l'Elysée a à deux reprises au cours de la journée de vendredi indiqué qu'il s'agissait exclusivement des travaux d'isolation, ce qui avait douché les espoirs des professionnels du bâtiment.

Les travaux d'isolation portent, par exemple, sur l'isolation des combles ou des murs, de nouvelles fenêtres, tandis que les travaux de rénovation énergétique ont un champ plus large, qui inclut notamment les nouvelles chaudières ou des appareils de chauffage plus performant.

Le manque à gagner pour l'Etat de la réduction de TVA sur tous types de travaux de rénovation énergétique est estimé à environ 750 millions d'euros.