Les membres de l'association la Cravate solidaire proposent des costumes et tailleurs gratuits aux demandeurs d'emploi.
Les membres de l'association la Cravate solidaire proposent des costumes et tailleurs gratuits aux demandeurs d'emploi. - la cravate solidaire

EMPLOI – La jeune association de bénévoles, la Cravate solidaire, offre tailleurs et conseils pour faciliter l’accès à l’emploi des chômeurs…

«L’habit ne fait pas le moine… mais il y contribue». Un slogan que bien des chômeurs connaissent, mais ne savent pas toujours appliquer. Cette maxime guide les efforts de trois étudiants en école de commerce qui, pendant leur dernière année d’étude, ont lancé un projet original : l’association Cravate solidaire. Une occasion pour des cadres de recycler leurs tenues classes et une chance pour des chômeurs de s’offrir une tenue complète sans débourser un euro. L’équipe, contactée par des chercheurs d’emploi grâce à leur site, www.lacravatesolidaire.org transbahute sa centaine de chemises et autres vestes pour apprêter de futurs candidats à un entretien d’embauche, des chaussures à la cravate.

 
Donner confiance aux demandeurs d’emploi

 «L’idée, c’est de mettre à disposition des tenues et des conseils pour favoriser l’accès à l’emploi, précise Yann Lotodé, un des trois co-fondateurs de l’association où sont aujourd’hui réunis sept bénévoles. Certains n’ont pas les connaissances ou les moyens de bien s’habiller. Et l’objectif, c’est que les personnes arrivent en confiance à l’entretien.» Les membres de l’association, qui cherchent encore des locaux, utilisent leurs voitures pour acheminer les kilos de vêtements stockés chez leurs parents.

 Après quelques mois de collecte auprès de leur école, de comités d’entreprises et même d’une caserne de pompiers parisienne, l’association peut depuis décembre partir à la rencontre du public en demande de conseils lors de forums. Comme ce mardi matin, à la mairie de Joinville-le-Pont (Val-de- Marne) qui accueillait quelques jeunes diplômés.

 
Une tenue chic et des conseils

Dans le Point information jeunesse, Mademoiselle Oz, qui a travaillé dix ans dans la mode, propose chemise rose et veste grise à Julien, le premier adhérent de l’association qui a déjà fait appel à leurs services pour assurer lors d’un entretien à la SNCF. «Lors de l’entrevue, beaucoup n’étaient pas aussi bien habillés que moi !», rigole Julien en plein essayage.  «Tu veux que je t’envoie le mode d’emploi par mail pour faire ton nœud de cravate ?», lui demande la conseillère en image. Rasage, posture, regard, abus de langage, coiffure, maquillage… tout est passé au peigne fin.

 «J’adapte mes conseils au milieu dans lequel la personne postule, on n’attend pas la même présentation dans l’audit que dans le design, souligne Mademoiselle Oz. Mais en règle général, il faut garder une sobriété et exprimer sa personnalité par touches, avec les bijoux, les ceintures, les lunettes… »

Christelle, 24 ans, cherche depuis quatre mois un emploi dans les ressources humaines. «Avant je mettais un tailleur pour les entretiens mais ça me donne un aspect rigide, reconnaît-elle. C’est intéressant d’avoir un conseil personnalisé sur son image. Par contre je ne me verrais pas vraiment mettre un tailleur pour un entretien qui a déjà été porté. C’est sûr que notre présentation est déterminante : on dit que le recruteur se fait une idée en dix secondes…»

 

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé