Plus d'un Français sur cinq se dit dans une situation financière précaire qui l'oblige à rogner sur tous les postes de consommation, y compris l'alimentation et la santé, et près de la moitié déclare avoir tout juste de quoi boucler son budget, selon une étude publiée lundi.
Plus d'un Français sur cinq se dit dans une situation financière précaire qui l'oblige à rogner sur tous les postes de consommation, y compris l'alimentation et la santé, et près de la moitié déclare avoir tout juste de quoi boucler son budget, selon une étude publiée lundi. - Philippe Huguen AFP

avec AFP

Selon le baromètre CA Com/BFM Business/Ipsos/CGI Consulting*;  22% des sondés déclarent être dans une situation financière «précaire», ne leur permettant pas de faire face aux dépenses élémentaires de la vie courante (alimentation, santé, logement).

14% indiquent être obligés de puiser dans leurs économies pour boucler leur budget en fin de mois. Parmi ceux qui disposent encore de revenus suffisants, 45% estiment avoir tout juste de quoi terminer le mois. Seuls 32% parviennent à mettre de l'argent de côté.

Sus au superflu

Conséquence de cette situation, près de la moitié des Français (46%) déclare se contenter de l'essentiel. Seul 1% déclare pouvoir dépenser sans compter, tandis que la quasi-majorité (45%) jouent la carte des dépenses «raisonnables» pour acheter ce qui leur fait envie.

Les Français se montrent, pour la plupart, pessimistes sur l'avenir puisque 55% des personnes interrogées s'attendent à voir leur pouvoir d'achat encore diminuer en 2013. Plus d'un tiers (31%) pensent que leur situation va rester la même, tandis que 12% seulement tablent sur une amélioration.

Près d'un Français sur six (59%) se dit inquiet de basculer un jour dans la précarité. Cette crainte touche désormais l'ensemble de la population, y compris les cadres supérieurs (43%).

*Baromètre réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 1.023 personnes les 18 et 19 janvier