Réveillon: Les restaurateurs vont faire un carton

18 contributions
Publié le 31 décembre 2012.

CONSOMMATION - Les menus entre 120 et 150 euros ont la cote...

Le dernier jour de l’année est toujours une bonne opération pour les restaurateurs, comme la Saint-Valentin. Malgré la crise, le cru 2012 ne devrait pas déroger à la règle. A quelques heures du verdict, le taux de remplissage des établissements en France approche déjà les 70%, selon le site de réservations Lafrourchette.com, dont 76% en province. De bon augure pour le portefeuille des professionnels qui n’hésitent pas à bien saler l’addition pour l’occasion. 85% seront d’ailleurs ouverts ce lundi soir.

Un prix moyen en hausse

Si, d’après les données de La Fourchette, 40% des Français réservent des menus entre 50 et 75 euros, les menus entre 100 et 150 euros ont la cote. Vingt pourcent des clients les ont choisis, contre 14% en 2011. Le prix moyen est ainsi passé de 94 euros en 2011 à 112 euros en 2012. En effet, 56% des sondés veulent s’offrir un restaurant d’une gamme supérieure à celle des établissements qu’ils ont l’habitude de fréquenter. Foie gras, chapon, mignardises et bien sûr champagne composent le menu idéal des clients. L’occasion aussi de profiter encore de la TVA à 7% qui passera à 10% au 1er janvier 2014.

Gare aux factures sur-gonflées

Mais gare aux factures sur-gonflées. «Au-delà de 120-150 euros le menu, on a le droit d’exiger et de poser la question au restaurateur qui va faire la prestation de quoi est composé son menu et si ce sont des produits qui en valent la peine. Du bon foie gras, de très bonnes huîtres plates, du vrai saumon fumé, pas un truc industriel sous cellophane, une vraie volaille de Bresse: il faut que ce soit des produits exceptionnels dans la perfection. Là, ça vaut le coup de dépenser de l’argent. Assurez-vous de l’origine du produit», avertit Périco Légasse, critique gastronomique, interrogé par RMC.

Plus que jamais, les fêtes de fin d’année restent cependant une parenthèse dans un contexte économique très incertain. Résultat: les deux tiers des Français envisagent de fêter le réveillon au restaurant contre 60% l’an dernier. Les restaurateurs confirment la tendance: 50 % d’entre eux prévoient un taux de remplissage au moins équivalent à celui de 2011, et 11 % prédisent un taux supérieur, selon La Fourchette. De quoi terminer l’année, marquée par une légère baisse de fréquentation, sur une note positive. Avec une croissance économique qui devrait tourner autour de 0 en 2013, la restauration devrait vivre des heures difficiles.

>> Pour celles et ceux qui passeront le nouvelle année à la maison, voici la play-list de 20 Minutes pour votre réveillon

>>Et n'oubliez pas nos conseils pour éviter la gueule de bois

M.B.
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr