Ce qui va changer pour votre portefeuille au 1er janvier 2013

126 contributions
Publié le 31 décembre 2012.

FINANCES - Hausse des prix de la bière, des cigarettes, des péages, des timbres sans oublier les impôts. La nouvelle année va vous coûter cher...

Si l’année 2012 a porté un rude coup à votre porte-monnaie, accrochez-vous pour 2013. Le président de la République a annoncé la couleur au micro d’Europe 1 vendredi 21 décembre. «Ça va être dur, très dur, mais on va s'en sortir», a reconnu François Hollande.


François Hollande : "Pas de récession, mais ce... par Europe1fr

Pour ramener le déficit budgétaire à 3% à la fin de l’année, le gouvernement a prévu un tour de vis de 30 milliards d’euros, dont les deux tiers vont porter, à part égale, sur les épaules des ménages et des entreprises, et le solde sur la réduction de la dépense publique.

La classe moyenne ne sera pas épargnée

Les grandes entreprises et les ménages les plus aisés seront particulièrement touchés avec l’instauration d’une nouvelle tranche d’imposition à 45%. Les gros revenus seront aussi les impactés par la décision de taxer les revenus du capital comme ceux du travail. De 19 à 24%, selon les cas, le prélèvement atteindra jusqu’à 45%.

Mais la classe moyenne ne sera pas épargnée. Contrairement à un engagement de campagne du candidat Hollande, le gel du barème de l’impôt sur le revenu (IR) se poursuivra, sauf pour les deux premières tranches. A revenu égal, tous les particuliers déclarant plus de 11.896 euros de revenus verront augmenter leur IR au niveau de l’inflation. Avec cette astuce, les 20 millions de foyers fiscaux aux revenus les plus bas [sur 36 millions en tout] seront épargnés. Mais, 16 millions de foyers fiscaux verront leurs impôts augmenter. Ces derniers devront aussi faire face au nouveau coup de rabot sur les niches fiscales (emploi d'un salarié à domicile, garde d'enfants, travaux du logement en faveur du développement durable, immobilier locatif...). Ils ne pourront pas bénéficier d’avantages fiscaux cumulés supérieurs à 10.000 euros par an en 2013 contre 18.0000 euros plus 4 % du revenu imposable en 2012.

Flambée de l’énergie

D’autres mesures vont en revanche frapper tous les Français. La taxe sur les bières, qui devrait rapporter 480 millions d’euros aux caisses de l’Etat, va entraîner une hausse de un à cinq centimes du prix du demi dès le 1er janvier. A compter du 1er juillet, le prix des paquets de cigarettes sera, de son côté, relevé de 30 centimes (+4,5%) et de plus de 60 centimes (environ 10%) pour celui des paquets de tabac à rouler. Le gain pour la Sécurité sociale devrait être de 125 millions d'euros en 2013 et de 250 millions en année pleine.

Les prix de l’énergie ne sont pas en reste avec des hausses respectives de 2,5% pour l’électricité et de 2,4% pour le gaz début janvier. Les tarifs du premier seront relevés de nouveau au second semestre. Les tarifs du courrier (lettres) augmenteront, eux, en moyenne de 2,8% au 1er janvier. Le prix des timbres les plus utilisés --soit la lettre prioritaire et la Lettre verte-- passera respectivement de 0,60 euro à 0,63 euro, et de 0,57 à 0,58 euro.

Les automobilistes visés

Le 1er février les automobilistes devront faire face aussi à une hausse des péages autoroutiers de 1,9% en moyenne, soit par exemple quatre centimes de plus pour un trajet Bordeaux-Toulouse. Mais ce n’est rien comparé au big-bang qui pourrait intervenir sur la fiscalité des carburants. Les taxes sur le gazole pèsent actuellement 0,65 euro par litre en moyenne contre 0,86 pour l'essence. Le gouvernement planche sur une harmonisation par le haut. De mauvais augure pour 80% des conducteurs qui roulent au gazole. La situation n’est pas plus réjouissante pour celles et ceux qui prennent le taxi : le prix de la course sera 2,6% plus cher dès mardi. Au même moment, les transports en Ile-de-France vont progresser eux de 2,4%.

Les utilisateurs de scooters des mers seront également mis à contribution à la même date. Tous les ans, ils seront  soumis au paiement des droits de francisation et de navigation pour les engins dotés de moteurs d'une puissance égale ou supérieure à 90 kW, soit plus de 122 chevaux. Ils s’élèveront à 3 euros par kW pour les véhicules de 90 à 169 kW, et quatre euros pour les plus de 170 kW. Le milieu équestre aussi sera touché avec l’entrée en vigueur du taux de la TVA à 19,6% qui frappera  les éleveurs et les courses hippiques. Ils bénéficiaient d’un taux réduit de 2,1% et de 7%. Mauvaise surprise toujours, en novembre, avec une augmentation de six euros de la redevance télévision en 2013 en métropole à 131 euros. En outremer, elle augmentera de cinq euros à 85 euros.

Quelques bonnes nouvelles!

Pour faire passer la pilule, voici quand même quelques minces raisons de se réjouir. Le Smic sera relevé de 0,3%  début janvier, soit trois centimes par heure en plus. Au même moment les 2,5 millions de personnes bénéficiant de l’aide personnalisée au logement profiteront d’une hausse de 2,15%. Les retraités qui le souhaitent pourront toucher leurs pensions tous les mois et non plus seulement tous les trois mois. La revalorisation des plafonds des prestations familiales (+2,1 %) interviendra au même moment, avant une revalorisation des montants des aides au 1er avril. Bonne nouvelle pour les épargnants, le plafond du livret A sera relevé de 25% pour atteindre 22.950 euros le 1er janvier. En revanche, la rémunération risque de passer de 2,25% à 2% un mois plus tard. Quant au RSA-socle (l'ancien RMI), il passera au 1er janvier à 483 euros pour un célibataire (181,22 euros à Mayotte : +52,29%) et à 724 euros pour un couple sans enfant euros, avant une augmentation de 2% en septembre.

Mathieu Bruckmüller
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr